Ana­nas : les tro­piques dans votre as­siette

La Montagne (Brive) - - Magazine Santé -

Fruit exo­tique, l’ana­nas est éga­le­ment sur­pre­nant par sa forme en ogive sur­mon­tée d’un épi.

Cet as­pect s’ex­plique par le mé­ca­nisme de sa for­ma­tion. Ain­si, « con­trai­re­ment aux autres fruits is­sus d’une fleur, l’ana­nas est une in­flo­res­cence en épi dense, qui de­vient plus char­nue après fé­con­da­tion », ex­plique l’in­ter­pro­fes­sion des fruits et lé­gumes frais (In­ter­fel). « Il n’est donc pas à pro­pre­ment par­ler un fruit, mais plu­sieurs fruits, sou­dés entre eux par un axe cen­tral, le coeur. »

Dé­coupe fa­ci­li­tée

Riche en man­ga­nèse (19,8mg/100g en moyenne) et en vi­ta­mine C, l’ana­nas est, con­trai­re­ment à l’im­pres­sion de beau­coup, fa­cile à dé­cou­per. Il suf­fit d’ap­pli­quer une tech­nique ef­fi­cace. En voi­ci quelques exemples :

La dé­coupe à la pi­rogue. Cou­pez l’ana­nas en 4 parts égales dans le sens de la hau­teur. Re­ti­rez le coeur, trop dur, et sé­pa­rez la pulpe de son écorce ;

Le tran­cheur à ana­nas. Cet ou­til per­met d’ex­traire d’un seul geste la pulpe de l’écorce, tout en évi­dant le coeur et en réa­li­sant des tranches. Cet ap­pa­reil fait néan­moins perdre un peu de chair pen­dant la dé­coupe.

L’ana­nas ne sup­porte pas les tem­pé­ra­tures in­fé­rieures à 8°C. Évi­tez donc de le pla­cer dans le ré­fri­gé­ra­teur. Pour le conser­ver, op­tez pour un com­po­tier lais­sé à l’air am­biant dans la cuisine. Ce fruit se conserve en­vi­ron 6 jours. « Pour ac­cé­lé­rer sa ma­tu­ri­té, pro­cé­dez de la même fa­çon que pour l’avo­cat, en­ve­lop­pez votre ana­nas dans du pa­pier kraft », conseille l’in­ter­fel. ■

© LA MON­TAGNE

COM­PO­SI­TION. Plu­sieurs fruits sou­dés entre eux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.