Il s’in­ves­tit en Asie pour l’in­for­ma­tion

De Saint­ju­lien­aux­bois jus­qu’au Kir­ghizs­tan

La Montagne (Brive) - - Tulle Vivre Sa Ville - Lise Chas­tang

À vingt-cinq ans, le jeune Cor­ré­zien Flo­rian Cop­pen­rath s’in­ves­tit au Kir­ghizs­tan pour l’in­for­ma­tion sur l’asie cen­trale. De la ville d’och, au sud du pays, il nous ex­plique son par­cours.

« Je n’ai ja­mais vrai­ment su dans quel sec­teur pré­cis je vou­lais me lan­cer, se rap­pelle Flo­rian, dans les re­la­tions in­ter­na­tio­nales ou les sciences po­li­tiques… »

Il a cinq ans lorsque ses pa­rents dé­cident de quit­ter l’al­le­magne pour la France. Le pe­tit gar­çon qu’il est à l’époque ne parle pas un mot de fran­çais ; il l’ap­prend très vite lors­qu’il in­tègre l’école pri­maire de Saint­pri­vat.

Pre­miers pas dans un jour­nal cultu­rel

L’aven­ture com­mence en dé­cembre 2011, alors qu’il doit ef­fec­tuer un stage dans le cadre de sa troi­sième an­née de sciences po­li­tiques : « Je sou­hai­tais un pays où le russe était par­ lé ; j’ai choi­si le Kir­ghizs­tan car il est moins connu », ex­plique Flo­rian.

Il in­tègre l’am­bas­sade de France à Bi­ch­kek, la ca­pi­tale, et de­vient cor­rec­teur dans le jour­nal cultu­rel en ligne Koul pen­dant un an et de­mi : « Je com­men­çais à connaître l’asie ; j’avais en­vie de m’im­pli­quer da­van­tage », ra­conte­t­il.

Koul de­vient alors No­vas­tan, le seul mé­dia fran­coal­le­mand en ligne consa­cré à l’asie cen­trale. Une di­zaine de bé­né­voles, dont Flo­rian, gère une équipe d’une cen­taine d’au­teurs ré­par­tis au Ka­za­khs­tan, Ouz­bé­kis­tan, Turk­mé­nis­tan, Tad­ji­kis­tan et Kir­ghizs­tan.

Le seul mé­dia fran­co­al­le­mand sur l’asie cen­trale

« Les lec­teurs sont ré­par­tis entre l’eu­rope et l’asie et bien­tôt No­vas­tan met­tra en place des ac­ti­vi­tés en France, comme des confé­rences », dé­taille le jour­na­liste.

Avec une pointe d’hu­mour, le jeune homme confie ne pas être sûr de s’ins­tal­ler au Kir­ghizs­tan, ce pays où il se sent bien mais où il n’y a « ni bon fro­mage, ni bon sau­cis­son ». ■ Dès 16 h 45 et jus­qu’à la fin de la cé­ré­mo­nie, la cir­cu­la­tion se­ra in­ter­dite sur la RD 1089 re­liant Brive à Tulle dans les deux sens de cir­cu­la­tion : en ve­nant de Brive, à par­tir de l’in­ter­sec­tion de la route de Maure (pe­tit vil­lage au-des­sus de Mu­la­tet) avec la RD 1089 (route de Maure ac­ces­sible) ; en ve­nant d’us­sel-egle­tons, à par­tir de la bre­telle de sor­tie La­guenne en di­rec­tion de Brive (au car­re­four de la RD 1120 - route d’ar­gen­tat - avec la RD 1089).

L’ac­cès pié­ton à la stèle Loui­sa-pau­lin se fe­ra soit place Smo­lensk, par le square Lo­vy, soit par le rond-point de Souil­hac. ■

PO­LY­GLOTTE. Flo­rian en­seigne aus­si l’al­le­mand à Och.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.