La course d’obs­tacles

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Le point chaud reste la SNCF. Éton­nante si­tua­tion, alors que sa­tis­fac­tion a été don­née aux re­ven­di­ca­tions, la CGT ne veut pas conclure ren­voyant aux as­sem­blées gé­né­rales de che­mi­nots. Une stra­té­gie de la di­rec­tion syn­di­cale qui main­tient deux fers au feu es­pé­rant faire du­rer jus­qu’à la jour­née na­tio­nale d’ac­tion du 14 juin. Au risque de se rendre dé­fi­ni­ti­ve­ment im­po­pu­laire face à une opi­nion exas­pé­rée, des usa­gers ex­cé­dés, avec une mo­bi­li­sa­tion ré­duite au noyau dur.

Dans cette confron­ta­tion de pos­tures, on ren­ver­rait presque la loi El Khom­ri au se­cond plan. Il est vrai que les op­po­sants avaient pro­ba­ble­ment més­es­ti­mé la ca­pa­ci­té de te­nir du gou­ver­ne­ment. Il est dé­sor­mais peu pro­bable que le texte soit re­ti­ré. Toute la ques­tion pour la CGT est donc com­ment en sor­tir ? Sans doute par étapes, par es­souf­fle­ment, par ac­tions per­lées avec ici les éboueurs, là Mé­téo­france, ailleurs les in­ter­mit­tents ou en­core les do­ckers.

La pé­riode qui s’ouvre va être celle de l’eu­ro. Si la dy­na­mique s’en­clenche, la fête de­vrait pas­ser au pre­mier plan. Une bonne place des Bleus et un dé­rou­le­ment se­rein de la com­pé­ti­tion, re­don­ne­raient le mo­ral aux Fran­çais et son image à la France. Mais ce­la s’ap­puie sur une mo­bi­li­sa­tion sé­cu­ri­taire consi­dé­rable au re­gard des me­naces. Cô­té re­tom­bées éco­no­miques, avec un mil­lion de tou­ristes at­ten­dus, elles se­ront si­gni­fi­ca­tives. En­core fautil que la crainte, le cli­mat social et les images des inon­da­tions ne viennent pas cou­per l’en­vie de ve­nir à tous ceux qui veulent par­ta­ger la fête du foot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.