«L’

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

un des té­moins, mé­de­cin ur­gen­tiste qui s’est ren­du sur les lieux en pre­mier, a in­di­qué à la juge que la po­si­tion du corps n’était pas celle d’une per­sonne noyée par sui­cide », a ex­pli­qué, hier, une source proche du dos­sier, à propos des nou­velles au­di­tions aux­quelles a pro­cé­dé la ma­gis­trate en charge de l’af­faire Boulin.

Se­lon cette même source, ce mé­de­cin, au­jourd’hui sep­tua­gé­naire, a consta­té que le corps « n’était pas à plat, mais plu­tôt age­nouillé, et qu’il pré­sen­tait des traces dans le dos pou­vant cor­res­pondre à celles de coups ».

Un deuxième té­moin, en­ten­du cet hi­ver par la juge d’ins­truc­tion ver­saillaise, a par ailleurs in­di­qué avoir croi­sé Ro­bert Boulin le jour de sa mort, le 29 oc­tobre 1979, à bord

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.