Chute mor­telle d’un Li­mou­geaud en mon­tagne

Un Li­mou­geaud de 25 ans a per­du la vie lors de l’as­cen­sion du mont Ta­ra­na­ki

La Montagne (Brive) - - La Une - Pierre Vi­gnaud pierre.vi­gnaud@cen­tre­france.com

Vic­tor Ru­cher, un Li­mou­geaud de 25 ans, a per­du la vie mar­di lors d’une ran­don­née en Nou­velle-zé­lande, où il ré­si­dait de­puis le dé­but de l’an­née.

C’est l’his­toire d’un rêve qui vire au cau­che­mar, celle d’une as­cen­sion en mon­tagne qui se ter­mine par une chute mor­telle.

Vic­tor Ru­cher a bru­ta­le­ment per­du la vie mar­di dans un ac­ci­dent de ran­don­née sur­ve­nu sur le mont Ta­ra­na­ki, dans le parc na­tio­nal d’eg­mont, en Nou­velle­zé­lande, un site cé­lèbre pour avoir ser­vi de dé­cor à la tri­lo­gie du Sei­gneur des an­neaux. « Il avait dé­jà fait des ran­don­nées à une ou deux re­prises sur ce mont, mais il n’avait ja­mais pu al­ler jus­qu’au som­met. Avec son ami, ils s’étaient équi­pés pour ce­la car ils sa­vaient qu’il y al­lait avoir de la neige au som­met », ex­plique Lu­cie Ru­cher, une des deux soeurs de la vic­time.

Se­lon la po­lice lo­cale, Vic­tor au­rait fait une chute de plus de 100 mètres à un en­droit ap­pe­lé « Dent de re­quin ». « Les condi­tions cli­ma­tiques étaient dé­ga­gées sur la mon­tagne mais gla­ciales », a af­fir­mé la po­lice.

Après le drame, son ami fran­çais pré­sent sur le mont Ta­ra­na­ki, au­rait ex­ pli­qué à la fa­mille les cir­cons­tances du drame. « Au som­met, Vic­tor mar­chait de­vant. Il l’au­rait vu glis­ser sur de la glace et tom­ber. Son ami se­rait des­cen­du pour le ré­ani­mer mais en vain », ex­plique Lu­cie Rou­cher.

La vic­time s’était ren­due en Nou­velle­zé­lande, en jan­vier et comp­tait y sé­jour­ner un an. « Il était pas­sion­né de mon­tagne et de voyage. Il avait pré­pa­ré ce­la de­puis long­temps, mais avait dû re­pous­ser son dé­part à cause d’une bles­sure au ge­nou, qu’il s’était fait au hand­ball », confie Lu­cie Rou­cher.

Une vive émo­tion

Le Li­mou­geaud avait lais­sé une bonne image à tous ceux qu’il avait cô­toyés. A ses an­ciens col­lègues d’abord, ceux du ly­cée Tur­got à Limoges, où il avait oc­cu­pé le poste d’as­sis­tant d’édu­ca­tion pen­dant un an. « C’était un bon élé­ment. Il avait de très bons rap­ports avec les élèves et avait même or­ga­ni­sé des sor­ties bow­ling avec eux. Nous sou­hai­tions re­nou­ve­ler son contrat mais lui vou­lait se consa­crer à ses pro­jets », ex­plique le conseiller prin­ci­pal d’édu­ca­tion (CPE) du ly­cée. Pour ses an­ciens ca­ma­rades de pro­mo de Sciences et tech­niques des ac­ti­vi­tés phy­siques et spor­tives (Staps) à Limoges, les re­tours sont iden­tiques. « Nous nous sommes ap­pe­lés dès que l’on a ap­pris la nou­velle. Le mot qui nous ve­nait a la bouche était “gen­til”. C’est ce qui le dé­fi­nis­sait le mieux », ra­conte Clé­ment.

Les ob­sèques de Vic­tor ne sont pas en­core pro­gram­mées, la faute à des dé­marches ad­mi­nis­tra­tives as­sez longues. Se­lon les proches, sa dé­pouille de­vrait être ra­pa­triée dans une quin­zaine de jours. ■

VIC­TOR RU­CHER. Ce pas­sion­né de ran­don­née en mon­tagne pré­pa­rait son voyage de­puis long­temps se­lon sa fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.