L’ÉDI­TO­RIAL Un fort en­jeu

La Montagne (Brive) - - France & Monde - BER­NARD STÉ­PHAN ber­nard.ste­phan@cen­tre­france.com

L’image, voi­là le maître mot de nos so­cié­tés qui prend toute sa puis­sance avec des évé­ne­ments aus­si mé­dia­ti­sés que l’eu­ro de foot­ball. Une telle com­pé­ti­tion, outre sa va­leur spor­tive, braque les pro­jec­teurs mon­diaux sur le pays hôte, sur les par­te­naires, sur les spon­sors et sur toutes les marques qui l’ac­com­pagnent. Et si la fête est belle, le pays d’ac­cueil se­ra beau, si la fête est gâ­chée, c’est le pays d’ac­cueil qui en su­bi­ra les consé­quences pour long­temps. La tra­di­tion d’ac­cueil, l’art de vivre à la fran­çaise, le bon goût, le plai­sir des choses de la vie, se­ront aus­si sous les re­gards in­ter­na­tio­naux.

L’image, telle est bien la pré­oc­cu­pa­tion, au point qu’hier, rom­pant avec la li­ta­nie des jours qui se suivent, le lea­der de la CGT, Phi­lippe Mar­ti­nez, a in­di­qué, dans le Loiret, que sa for­ma­tion don­ne­rait une mau­vaise image, si elle em­pê­chait les spec­ta­teurs de vivre un bel eu­ro. Non seule­ment c’était un ap­pel im­pli­cite à stop­per le mou­ve­ment, au moins dans les trans­ports pu­blics, en tous les cas c’était cal­mer le jeu et de­man­der un al­lé­ge­ment de la pres­sion dans la rue.

L’image de la France dans le monde, voi­là bien un des en­jeux de cet eu­ro 2016. La dif­fu­sion en boucle, sur tous les mé­dias de la pla­nète, des vi­déos de mon­tagnes de dé­chets dans les rues de Pa­ris, des gros plans sur les cas­seurs en queues de ma­nifs, des foules pié­ti­nant sur les quais de gares, le tout com­plé­té par les inon­da­tions, sur fond d’état d’ur­gence, fait de la France tout sauf un pays de Co­cagne. Même si, hier, les sup­por­ters bra­vant tout ce­la ar­ri­vaient à Pa­ris.

Mais les ma­ni­fes­tants contre la loi Tra­vail et les che­mi­nots gré­vistes sont aus­si des ama­teurs de bal­lon rond. Qui du mi­li­tant ou du sup­por­ter va prendre le des­sus ? At­ten­tion ; il va être temps de choi­sir.

Et après le coup de sif­flet fi­nal vien­dra l’heure du bi­lan, c’est alors l’image de la France qui se­ra res­tau­rée ou qui se­ra au plus mal.

Parce qu’avec l’eu­ro de foot­ball se joue aus­si la pos­si­bi­li­té pour Pa­ris de dé­cro­cher les jeux Olym­piques de 2024, l’ex­po­si­tion Uni­ver­selle et pro­ba­ble­ment les chances de la France de re­trou­ver un peu du lustre de son image in­ter­na­tio­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.