Pre­mier tour de vis d’israël

Au len­de­main de l’at­ten­tat le plus meur­trier de­puis des mois

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

Israël a an­non­cé, hier, un pre­mier tour de vis en re­strei­gnant la li­ber­té de mou­ve­ment des Pa­les­ti­niens pour le ra­ma­dan, au len­de­main de l’at­ten­tat an­ti-is­raé­lien le plus meur­trier de­puis des mois.

Deux Pa­les­ti­niens d’une ving­taine d’an­nées ont se­mé la ter­reur mer­cre­di soir à TelA­viv en ou­vrant le feu sans dis­cri­mi­na­tion sur des clients dans un quar­tier ani­mé de res­tau­rants et de bars. Quatre Is­raé­liens ont été tués, cinq bles­sés et les as­saillants ar­rê­tés.

Des images de vi­déo­sur­veillance montrent l’hor­reur de la fu­sillade. Deux hommes en cos­tume­cravate, à l’al­lure d’hommes d’af­faires, ouvrent le feu avec deux armes de poing, se­mant la pa­nique dans le res­tau­rant Max Bren­ner, alors très fré­quen­té.

L’une des vic­times au moins est exé­cu­tée à bout por­tant. Un as­saillant perd son char­geur. L’autre pro­jette son arme contre le sol par dé­pit quand elle s’en­raye. Deux hommes et deux femmes ont été tués.

L’éta­blis­se­ment était ou­vert et à moi­tié plein au len­de­main du drame, des ano­nymes et des per­son­na­li­tés qui s’y suc­cé­daient met­tant un point d’hon­neur à mon­trer que la vie conti­nuait.

À l’ex­té­rieur, sur la pe­louse, des di­zaines d’ado­les­cents chan­taient au son de la gui­tare. « N’aie pas peur, sois fort si tu es seul », di­sait l’une de leurs chan­sons.

Les au­teurs ont été iden­ti­fiés comme Kha­led Mo­ham­mad Ma­kham­rah et Mo­ha­mad Ah­mad Ma­kham­rah, un étu­diant et un ou­vrier de 22 et 21 ans. Cou­sins, ils viennent de Yat­ta, lo­ca­li­té proche de Hé­bron, pou­drière du sud de la Cis­jor­da­nie oc­cu­pée d’où sont ori­gi­naires des di­zaines d’au­teurs d’at­taques an­tiis­raé­liennes. L’un a été ar­rê­té ap­pa­rem­ment in­demne, l’autre at­teint par des tirs est hos­pi­ta­li­sé dans un état grave. ■

Corps confis­qués. Le nou­veau mi­nistre is­raé­lien de la Dé­fense, Avig­dor Lie­ber­man, a or­don­né, hier, que « les corps de Pa­les­ti­niens tués au cours d’at­ten­tats an­ti-is­raé­liens » ne soient « plus res­ti­tués à leur fa­mille ».

PHO­TO AFP

RES­TAU­RANT BREN­NER. La vie conti­nue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.