RE­CRU­TE­MENT

La Montagne (Brive) - - Limousin - Pra­tique. Ren­sei­gne­ments au Cir­fa ou sur air-tou­teu­near­mée.fr.

Mé­tiers. L’ar­mée de l’air compte 70 % de mé­tiers tech­niques ; en com­pa­rai­son, les pi­lotes ne re­pré­sentent que 7 % des em­plois. Spé­cia­li­té. La spé­cia­li­té CNS (com­mu­ni­ca­tion, na­vi­ga­tion et sur­veillance) re­crute une cen­taine de jeunes chaque an­née, sur les plus de 2.000 postes ou­verts en France. Ces tech­ni­ciens as­surent la mise en oeuvre de moyens ra­dars et ra­dio pour le contrôle aé­rien mi­li­taire et ci­vil et des mis­sions de po­lice du ciel. Cur­sus. Re­cru­tés après le bac, les jeunes bé­né­fi­cient d’une for­ma­tion mi­li­taire ini­tiale de quatre mois, puis une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle de huit mois sur la base de Ro­che­fort ; spé­cia­li­sa­tion en élec­tro­nique no­tam­ment et en in­for­ma­tique. Suivent en­fin six mois de par­rai­nage. Ce cur­sus est gra­tuit et ré­mu­né­ré, 1.329 € nets par mois en dé­but de contrat. Té­moin. Sergent Vincent, en poste à Co­gnac : « Un tech­ni­cien CNS doit avoir l’es­prit d’équipe, le goût pour l’élec­tro­nique et les res­pon­sa­bi­li­tés, le sens du re­la­tion­nel. Sa prin­ci­pale qua­li­té ? Faire face à toutes les si­tua­tions ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.