Mé­la­nie, ar­ti­san de­si­gner d’es­paces

Une jeune femme ins­pi­rée par la na­ture amé­nage les in­té­rieurs comme les pay­sages

La Montagne (Brive) - - Corrèze Actualité - Lae­ti­tia Sou­lier

Mé­la­nie Tes­sier re­des­sine les es­paces in­té­rieurs et re­pense les pay­sages avec sen­si­bi­li­té et au­then­ti­ci­té.

Mé­la­nie Tes­sier, 26 ans, est créa­tive, sen­sible et four­mille d’idées. De­puis t ou­jours, elle crée. Des­sine, crayonne, note une pen­sée, tient des car­nets de bord, cultive son jar­din, tri­cote, coud, fait de la po­te­rie, cui­sine de bons gâ­teaux. Une pure ma­nuelle aus­si à l’aise avec un crayon qu’avec une bêche. Elle goûte peu à la fa­ci­li­té de la té­lé­vi­sion et se sert de l’or­di­na­teur en der­nier re­cours. Mé­la­nie a pour ins­pi­ra­tion in­fi­nie la na­ture, bien ser­vie il est vrai par son cadre de vie à Per­pe­zac­leB­lanc.

La jeune femme est de­si­gner d’in­té­rieur et pay­sa­giste de­puis quatre ans, en au­to­en­tre­prise. Si ses re­ve­nus ne lui ont pas en­core per­mis de quit­ter le nid pa­ren­tal, elle rêve d’amé­na­ger son chez soi, comme elle le fait chez les autres au tra­vers d’une di­zaine de pro­jets dé­jà me­nés.

Peu à peu, le car­net de com­mandes de Mé­la­nie s’étoffe. Elle a même été re­te­nue par la mai­rie de Per­pe­zac­le­blanc pour amé­na­ger le bourg. Une vraie op­por­tu­ni­té de mon­trer ce dont elle est ca­pable même si elle ne doit cette chance qu’à elle. « Ma pre­mière com­mande pu­blique », s’en­thou­siasme la jeune fille dont le tra­vail de­vrait abou­tir dans quelques mois. Tout est par­ti d’une pro­po­si­tion qu’elle a faite à la mai­rie pour em­bel­lir la com­mune. « Je suis al­lée leur pro­po­ser un pro­jet. J’aime bien ra­con­ter une his­toire. Je leur ai pro­po­sé une pa­lette vé­gé­tale dans les blancs qui s’as­so­cient au cal­caire clair » , dit­elle. Sa si­gna­ture : « chic et no­va­teur ». Avec des plantes fa­ciles à vivre comme les iris blanc et les cos­mos. « Je prône des es­sences lo­cales. Mettre un pal­mier, ça fait tâche. Et j’ai choi­si des plantes fa­ciles à vivre en pen­sant aux per­son­nels de la mai­rie qui vont les en­tre­te­nir ». La pay­sa­giste leur joint même un guide d’en­tre­tien.

Le concept a sé­duit ma­dame le maire et fi­na­le­ment la jeune femme est as­so­ciée au pro­jet confié au ca­bi­net d’études qui gère les ré­seaux et la voi­rie.

Une belle carte de vi­site pour cette au­to­en­tre­pre­neuse qui aime tra­vailler aus­si bien sur les ex­té­rieurs que sur les in­té­rieurs. « Je re­pense l’es­pace, les cou­leurs, les am­biances », ex­pli­quet­elle. Pour l’heure, Mé­la­nie ne fait que de la concep­tion sur plan, ba­sée sur les échanges et le dia­logue avec ses clients. « J’ai une pres­ta­tion de conseil, dé­taille­t­elle. Pas de sui­vi de chan­tier car pour ce­la, il faut être as­su­rée. Or, les as­su­rances ont du mal à suivre un jeune qui dé­bute ».

Pour au­tant, Mé­la­nie ne baisse pas les bras. Es­saye au­tant que faire se peut d’or ien­ter ses clients vers des ar­ti­sans lo­caux et es­père pou­voir très vite s’as­so­cier avec un ar­chi­tecte.

Sa double cas­quette est un atout. Tra­vailler aus­si bien le vé­gé­tal qu’un in­té­rieur grâce à deux BTS qui se com­plètent : un di­plôme en design de l’es­pace ; l’autre en pay­sa­gisme. « Pour moi, ar­ri­ver à ré­pondre à l’en­vie des gens est un pro­jet réus­si », af­firme cette frêle jeune femme in­ven­tive.

La déco­thé­ra­pie est l’une des cordes de son arc. « C’est ai­der au bien­être en ré­agen­çant les fonc­tions des pièces ». Son cre­do, conser­ver l’es­sen­tiel, épu­rer l’es­pace… En quelque sorte, ran­ger pour les autres. « Il y a des gens qui en ont be­soin. Ce­la contri­bue à leur épa­nouis­se­ment per­son­nel. Dé­pouiller l’es­pace peut li­bé­rer l’es­prit », sou­rit Mé­la­nie.

Coup de crayon

La plus grande par­tie du tra­vail de la de­si­gner porte sur la par­tie agen­ce­ment et l’or­ga­ni­sa­tion des fonc­tions, qu’elle pro­pose avec ou sans déco. Elle s’ins­pire de la na­ture, des ma­té­riaux bruts, du re­cy­clage. Elle se laisse por­ter par une his­toire comme le théâtre de ver­dure qu’elle a ima­gi­né pour ha­biller un ta­lus. Et sur­tout, elle fait tout à la main. Son ou­til de tra­vail, c’est son crayon. Ar­ti­san de­si­gner en quelque sorte.

Son ta­lent de créa­trice d’am­biance n’est pas le seul puis­qu’en pa­ral­lèle, elle dé­ve­loppe sa fibre d’illus­tra­trice et de gra­phiste. Elle vient de ter­mi­ner un agen­da qu’elle cherche à com­mer­cia­li­ser ; vend des cartes pos­tales sur les mar­chés de Noël ou tout autre sa­lon et fait un mal­heur avec ses boîtes à bon­heur dont il faut ti­rer une pen­sée po­si­tive par se­maine. Une pa­no­plie de pe­tits riens qui font du bien. ■

Pra­tique. hem­tes­sier. wix. com/hemt. hem.t@out­look.fr. Tel. 06.70.51.50.06.

PHO­TO GWEN TEYS­SE­DOU

CRÉA­TRICE. Mé­la­nie Tes­sier ou l’art d’épu­rer l’es­pace.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.