Cinq sites pour de­ve­nir in­con­tour­nable

La Montagne (Brive) - - Six Jours Chez Vous - Ma­lik Ke­bour

En mi­sant sur ses lieux cultu­rels et tou­ris­tiques, Mey­mac am­bi­tionne de de­ve­nir la des­ti­na­tion phare de haute Corrèze et au-de­là, à l’échelle du PNR de Mille­vaches en Li­mou­sin.

Pour se réin­ven­ter en ter­ri­toire tou­ris­tique pri­sé au sein du dé­par­te­ment, la ci­té mey­ma­coise peut s’ap­puyer sur plu­sieurs atouts.

De la hau­teur au Mont 1 Bes­sou. Du puy de D ô m e a u Ca n t a l e n pas­sant par l es monts d’au­vergne, la vue n’a pas d’égale dans les alen­tours. De­puis ses 1.000 mètres, la tour pa­no­ra­mique du Mont Bes­sou sur­plombe la ré­gion. Plu­sieurs mil­liers de vi­si­teurs ne s’y trompent pas chaque an­née. Entre juillet et août, ils sont près de 10.000 à grim­per. Le Mont Bes­sou est la deuxième étape d’un cir­cuit en pleine na­ture d’une soixan­taine de ki­lo­mètres au dé­part de Mey­mac. Le par­cours tra­verse en­suite la tour­bière du Lon­gey­roux, la route des hêtres pour fi­nir au via­duc des Farges. 2

Un site cultu­rel va­rié. Après la na­ture, place à la cul­ture. Et elle est riche. Dans un pé­ri­mètre res­treint, en plein centre de Mey­mac, trois lieux sont à vi­si­ter. Le centre d’art contem­po­rain ba­sé dans l’aile sud de l’ab­baye Saint­an­dré réa­lise trois ex­po­si­tions par an l’au­tomne­hi­ver, l’été et au prin­temps. Tou­jours dans la même ab­baye, le mu­sée Mar ius­va­zeille s’in­té­resse quant à lui au ter­ri­toire et à l’his­toire du pla­teau de Mille­vaches, sur trois ni­veaux, de la Pré­his­toire à nos jours. Sur ce même site de l’ab­baye Saint­an­dré, le pôle cultu­rel Clau del pais a vu le jour il y a un an.

At­ti­rer avec un tré­sor 3 unique Elle n’est pas en­core arr ivée mais elle est presque at­ten­due comme le mes­sie. La vierge noire du XIIE siècle, unique en Corrèze, a été conser­vée pen­dant qua­rante ans à l’abri des re­gards. En cours de res­tau­ra­tion dans l’al­lier, ce joyau d’art ro­man se­ra de re­tour à la fin du mois et ré­ins­tal­lé dans l’ab­baye Saint­lé­ger qui se­ra sé­cu­ri­sée. « Pour nous, la vierge noire se­ra un point d’ap­pel pour at­ti­rer et mettre en va­leur notre ter­ri­toire » , mise Lio­nel Rous­set, ad­joint en charge de la cul­ture à Mey­mac.

Une bai­gnade éco­lo­gi4 que. Dé­jà pri­sé de­puis sa créa­tion dans les an­nées 1980, le lac de Sè­che­mailles, à che­val sur Am­bru­geat et Mey­mac, s’étale sur une qua­ran­taine d’hec­tares. Le syn­di­cat in­ter­com­mu­nal en­tend mi­ser sur la qua­li­té de sa bai­gnade éco­lo­gique pour aug­men­ter sa fré­quen­ta­tion. Et ce, grâce à son la­bel Pa­villon bleu ob­te­nu en mai der­nier ailleurs).

L’his­toire du né­goce de 5 vin. De­puis bien­tôt un an, l’aven­ture des mar­chands de vin de Mey­mac et ses alen­tours a droit à son mu­sée. Deux sites com­plé­men­taires re­viennent sur cette his­toire du XIXE. Dans l’an­cienne ca­serne des pom­piers mey­ma­coise, le chais des moines La­rose, créé par les Amis de Mey­mac­prèsBor­deaux, est un clin d’oeil au châ­teau cons­truit par Jean Gaye­bor­das, le pre­mier né­go­ciant. Des cor­res­pon­dances entre les fa­milles et avec les clients du nord de la France ou de Bel­gique sont consul­tables dans un bu­reau ty­pique de l’époque. L’autre par­tie du mu­sée se vi­site au pôle cultu­rel Clau del pais avec une ex­po­si­tion per­ma­nente. ■ ( voir par

Les ex­po­si­tions au­tour des thèmes Tous Belges et Made in Séoul se pour­suivent au centre d’art contem­po­rain de Mey­mac du mar­di au di­manche (de 14 heures à 18 heures) jus­qu’au 19 juin. En re­vanche, celle des Amis de Mey­mac­près­bor­deaux Chère Bel­gique prend fin au­jourd’hui.

PHO­TO AGNÈS GAUDIN

SOM­MET. La tour du Mont Bes­sou est fré­quen­tée par près de 10.000 per­sonnes entre juillet et août d’après le comp­tage réa­li­sé par l’of­fice de tou­risme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.