AN­GLE­TERRE - RUS­SIE L’an­gle­terre à l’as­saut de la Rus­sie

Au Vé­lo­drome de Mar­seille, ce soir (21 h)

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 -

Avec son po­ten­tiel of­fen­sif cer­tain, l’an­gle­terre se lance à l’as­saut d’une Rus­sie dé­ci­mée avec le dé­sir de frap­per un grand coup pour af­fir­mer ses am­bi­tions mal­gré la jeu­nesse de son ef­fec­tif, ce soir (21 heures).

Les An­glais res­tent sur 22 matchs conti­nen­taux en com­pé­ti­tion sans dé­faite. Une sé­rie qui re­monte à no­vembre 2007. Vain­queurs de leurs dix ren­contres éli­mi­na­toires et éli­mi­nés aux tirs au but en quart de l’eu­ro en 2012, les Trois Lions ont ef­fec­ti­ve­ment des atouts à faire va­loir l’an­née où ils fêtent les 50 ans de leur unique titre mon­dial.

Mais mal­gré ses qua­li­tés in­trin­sèques, le groupe est jeune et doit une nou­velle fois veiller à ne pas pê­cher par ex­cès d’en­thou­siasme. Comme il y a deux ans au Mon­dial bré­si­lien, d’où il est re­ve­nu avec un seul point au comp­teur.

Avant son match d’ou­ver­ture, qui n’a plus été ga­gné de­puis le Mon­dial 2006, l’équi­libre col­lec­tif reste donc la ques­tion es­sen­tielle qui ob­sède Roy Hodg­son en conclu­sion d’une sai­son pro­met­teuse mar­quée par neuf vic­toires et deux dé­faites seule­ment.

Les trois der­niers suc­cès (2­1 contre la Tur­quie et l’aus­tra­lie, 1­0 contre le Por­tu­gal) ont lo­gi­que­ment fait grim­per les at­tentes, mais éga­le­ment rap­pe­lé l’in­ca­pa­ci­té de maî­tri­ser une ren­contre sur 90 mi­nutes ain­si que les ou­blis pos­sibles d’une dé­fense au sein de la­quelle la crainte d’un for­fait du maillon fort Smal­ling s’es­tompe.

Har­ry Kane et Ja­mie Var­dy, les deux grands ar­ti­fi­ciers de la sai­son avec Tot­ten­ham et Lei­ces­ter de­vraient en­fin être as­so­ciés en pointe.

En face, la Rus­sie, qui dis­pute son 4e Eu­ro d’af­fi­lée, vient ain­si de perdre trois fois sur cinq.

Vieillis­sante et re­pliée sur elle­même avec une os­sa­ture four­nie par le CSKA Mos­cou et le Ze­nit Saint­pe­ters­bourg, la sé­lec­tion em­me­née par le gar­dien Igor Akin­feev est de sur­croit am­pu­tée de joueurs im­por­tants comme Alan Dza­goev de­vant et Igor De­ni­zov au mi­lieu. ■

ÉQUIPES PRO­BABLES

An­gle­terre. Hart - Wal­ker, Smal­ling, Ca­hill, Rose - Roo­ney (cap.), Dier, Al­li - Lal­la­na, Kane, Ster­ling Rus­sie. Akin­feev (cap.) - Smol­ni­kov, V.be­re­zuts­ki, Igna­she­vich, Schen­ni­kov - Neustäd­ter, Sha­tov, Go­lo­vin - Ko­ko­rin, Dzy­ba, Smo­lov

CA­PI­TAINE. L’an­glais Roo­ney ap­por­te­ra son ex­pé­rience au sein d’un groupe par­ti­cu­liè­re­ment jeune.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.