Le meilleur (et le plus dur) sont à ve­nir

Fin de nos bi­lans de la sai­son et zoom sur ce que de­vrait connaître Brive l’an pro­chain

La Montagne (Brive) - - Sports - Jean-paul Co­hade jean-paul.co­hade@cen­tre­france.com

Avec un re­cru­te­ment ci­blé, sou­vent réus­si et au­cun dé­part contraint, Brive bé­né­fi­cie de bonnes condi­tions pour pré­pa­rer la sai­son pro­chaine qui se­ra tou­te­fois mar­quée par l’ar­ri­vée de nouveaux ca­dors.

Une nou­velle fois, le re­cru­te­ment du CAB lors de la der­nière in­ter­sai­son s’est ré­vé­lé payant (voir nos pré­cé­dentes édi­tions). Qu’en se­ra­til des nouveaux ve­nus pour la sai­son pro­chaine ? À quoi Br ive de­vra­t­il s’at­tendre en termes de concur­rence dès la re­prise, en août ?

Ré­cem­ment, Ni­co­las Go­di­gnon a af­fir­mé qu’il n’y avait pas, au sein de l’ef­fec­tif, de dé­part contraint, ap­puyant ain­si la thèse d’un re­cru­te­ment qui va ren­for­cer l’équipe plu­tôt que com­pen­ser des en­vies d’ailleurs. Comme avant la sai­son 2015­2016, Brive chamboule peu son ef­fec­tif, avec 6 ar­ri­vées. Des re­crues ame­nées à jouer des rôles di­vers.

Ain­si, Le De­ve­dec, par­ti avec l’éti­quette de va­leur sûre du CAB, re­vien­dra avec le la­bel « in­ter­na­tio­nal fran­çais » au sor­tir de la tour­née des Bleus en Ar­gen­tine. Un mot, mais sur­tout une ex­pér ience su­pér ieure à celle qu’il avait en quit­tant la Corrèze il y a deux ans. Au­teur Op­po­sé à son ex-par­te­naire Ar­naud Me­la lors de la ve­nue de L’UBB au Sta­dium, Ju­lien Le De­ve­dec por­te­ra de nou­veau le même maillot bri­viste l’an pro­chain.

d’une sai­son pleine où il s’est frot­té à la grande Coupe d’eu­rope et a de nou­veau dé­mon­tré son im­mense ta­lent en touche, « Le De » n’est pas un pa­ri, c’est dé­jà une ga­ran­tie en 2e ligne, où il est ap­pe­lé à prendre la suite de son grand pote, Me­la, dans le cadre du plan de suc­ces­sion du club.

Autre Bor­de­lais, Toe­tu vient com­pen­ser le dé­part de Jgen­ti. Une si­tua­tion que connais­sait d’ailleurs le Sa­moan en Gi­ronde. Ve­nu pour se re­lan­cer, le

droi­tier au phy­sique hors normes a l’avan­tage d’être proche de Lua­fu­tu et Le De­ve­dec, utile pour fa­vo­ri­ser son in­té­gra­tion. Reste à sa­voir dans quel état de forme le pi­lier se trou­ve­ra pour la re­prise.

Brive mise sur la jeu­nesse géor­gienne

Éga­le­ment à droite, Be­ko­sh­vi­li fait fi­gure de pa­ri pour l’ave­nir. Fi­dèle au fonc­tion­ne­ment cor­ré­zien qui l’a vu dé­ni­cher des ta­lents en pre­mière ligne aux étages in­fé­rieurs, l e C A B s’ e s t r a re m e n t

trom­pé quand il al­lait faire son mar­ché chez les ama­teurs. Âgé de 22 ans, le Géor­gien a vite fait ses preuves à Cham­bé­ry (Fé­dé­rale 1), un ni­veau où avait dé­bu­té un cer­tain Kar­len Asie­sh­vi­li en France. Un signe ?

To u j o u r s d u c ô t é d e s Géor­giens, la pé­pite Lobz­ha­nidze, de­mi de mê­lée ti­tu­laire des Le­los au Mon­dial, ar­rive avec une jo­lie ex­pé­rience pour son âge (19 ans). Comme Be­ko­sh­vi­li, il ar­rive avec un contrat es­poir. Mais sa ve­nue s’ins­crit clai­re­ment dans le cadre du pro­jet 2020 avec l’idée de pré­pa­rer la suc­ces­sion de Pé­joine.

Des pro­mus qui ne se­ront pas des faire­va­loir

Tou­jours der­rière, les ve­nues de La­peyre et Bu­ro­tu com­plètent le re­cru­te­ment. Le pre­mier, quit­tant un club qui a pré­sen­té der­niè­re­ment son propre « pro­jet 2020 » où il n’en­trait pas dans les plans de Col­la­zo, vient avec la lourde tâche de sou­la­ger Germain dans une lo­gique de ro­ta­tion, alors que l’ar­rière bri­viste a don­né sans comp­ter de­puis trois ans.

Ces deux ar­ri­vées doivent aus­si ap­por­ter des so­lu­tions sur les ailes, où Brive fut vite pri­vé de l’op­tion Ra­di­ke­dike. En­fin, Bu­ro­tu vient cou­vrir deux postes, centre et ai­lier, dans un pro­fil où seul Ga­la­la pré­sente une pa­lette d’ai­lier sur­fant sur la puis­sance, mais le staff le pré­fère au centre. Der­nier chan­tier du re­cru­te­ment, le pi­lier d’an­gou­lême Vi­vien De­visme de­vrait com­plé­ter l’ef­fec­tif en tant que 4e gau­cher, der­rière Asie­sh­vi­li, Poin­tud et La­vergne.

Au­teur de sa meilleure sai­son de­puis son re­tour dans l’élite, le CABCL peut s’at­tendre à une sai­son au moins aus­si com­pli­quée que la se­conde où il avait dû ba­tailler ferme. La concur­rence en Top 14 ne cesse en ef­fet de se ren­for­cer, et, cette fois, les deux pro­mus Lyon et Bayonne ne par­ti­ront cer­tai­ne­ment pas bat­tus d’avance. Dé­jà plus r iche que Br ive, même en Pro D2, le LOU ar­rive avec son re­cru­te­ment haut de gamme, dé­bu­té bien avant le prin­temps, tan­dis que Bayonne a d’ores et dé­jà an­non­cé un bud­get si­mi­laire à ce­lui de Brive pour l’an pro­chain (au­tour de 16 M€), sans par­ler des re­cru­te­ments de La Ro­chelle et de Pau, tou­jours plus riches.

Ca­len­drier in­fer­nal

Plus en­core que cette sai­son et son ca­len­drier biai­sé par la Coupe du Monde, le dé­but d’exer­cice se­ra ab­so­lu­ment cru­cial. Avec une sér ie de 14 matches dont 8 jour­nées de cham­pion­nat consé­cu­tives, une mau­vaise dy­na­mique d’en­trée de jeu au­rait des consé­quences très dan­ge­reuses. D’au­tant que si le Top 14 et la Coupe d’eu­rope fe­ront re­lâche le 25 no­vembre, cette cou­pure in­ter vien­dra après deux dou­blons ( tour­née d’au­tomne) et avant une nou­velle sé­rie de 9 renc o n t re s à l a s u i t e. On com­prend mieux la vo­lon­té du staff de ne pré­voir que deux matches ami­caux cet été. ■

PHO­TO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

RE­TOUR.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.