La Chine convoite Ac­cor

La Montagne (Brive) - - Tendances Bourse - Sylvie Au­bert

Dé­si­reux de se ren­for­cer à l’in­ter­na­tio­nal, les in­ves­tis­seurs chi­nois s’in­té­ressent de (trop ?) près aux groupes fran­çais de l’hô­tel­le­rie. Après Club Med, Com­pa­gnie des Alpes et sur­tout Ac­cor sont au­jourd’hui des cibles de choix. La Bourse ap­pré­cie.

Notre prin­temps plu­vieux a pu contra­rier les tou­ristes, mais les ac­tion­naires des en­tre­pr ises du sec­teur sont, eux, tout sou­rire. La vo­lon­té des in­ves­tis­seurs chi­nois de se tailler la part du lion en France, pre­mière des­ti­na­tion tou­ris­tique au monde, dope les va­leurs de l’hô­tel­le­rie­loi­sirs.

Cette se­maine, le mar­ché a prê­té au conglo­mé­rat Fo­sun, qui s’est of­fert le Club Mé­di­ter­ra­née l’an der nier, l’in­ten­tion de mon­ter au ca­pi­tal de Com­pa­gnie des Alpes (l’ac­tion a ga­gné 6 % lun­di !), l’ex­ploi­tant des grandes sta­tions al­pines. L’en­tre­prise, dont le ca­pi­tal est par­tiel­le­ment dé­te­nu par l’état ( la Caisse des Dé­pôts en pos­sède 39,5 %), a dé­cla­ré que rien n’était en­core dé­ci­dé.

Pomme de dis­corde ?

Si ce dos­sier a un temps re­te­nu l’at­ten­tion du mar­ché, les yeux des bour­siers de­meurent bra­qués sur Ac­cor de­puis que le Chi­nois Jin Jiang en est de­ve­nu le pre­mier ac­tion­naire, avec en­vi­ron 15 % des ac­tions. Le fleu­ron de l’hô­tel­le­rie fran­çaise pour­rait­ il de­ve­nir une pomme de dis­corde entre la France et la Chine ? Fran­çois Hol­lande a dé­cla­ré le wee­kend der­nier dans La Voix du Nord qu’il se­rait « très at­ten­tif à ce que le ca­pi­tal du groupe reste di­ver­si­fié ».

C’est à la suite d’un ar­ticle du Fi­ga­ro da­té du 3 juin que l’af­faire a pris cette tour­nure plus po­li­tique. Se­lon le quo­ti­dien, Jin Jiang, dé­te­nu par la mu­ni­ci­pa­li­té de Shan­ghai, sou­hai­te­rait mon­ter dans le ca­pi­tal d’ac­cor à hau­teur de 29 %. Il au­rait pro­po­sé aux hol­dings Co­lo­ny et Eu­ra­zeo de leur ra­che­ter leur par­ti­ci­pa­tion de 11 % dans Ac­cor au prix de 45 € par ac­tion. Lors de la der­nière as­sem­blée gé­né­rale d’ac­cor, le 22 avril, l e re p r é s e n t a n t d e Ji n Jiang avait va­li­dé la stra­té­gie du PDG Sé­bas­tien Ba­zin, qui avait ré­pon­du : « Nous nous ré­jouis­sons de vous ac­cueillir car nous par­ta­geons la même vi­sion du mé­tier. » Il avait ajou­té que la mon­tée de Jin Jiang était se­lon lui « ami­cale » et, de­puis cette date, ce der­nier as­sure qu’il n’en­vi­sage pas une prise de contrôle.

Tou­te­fois, der­rière ces belles pa­roles, il y a la réa­li­té du ter­rain. De­puis que le Chi­nois a ra­che­té en mars 2015 Louvre Hô­tel, concur­rente di­recte d’ac­cor avec les marques Cam­pa­nile, Ky­riad ou Pre­mière Classe, il existe, de fait, un conflit d’in­té­rêts.

Lorsque Jin Jiang se­ra re­pré­sen­té au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion d’ac­cor, il au­ra ac­cès à des in­for­ma­tions pri­vi­lé­giées sur la marche des af­faires en France… et en Chine, où le Fran­çais a noué un par­te­na­riat stra­té­gique avec un des concur­rents de Jin Jiang, le groupe HNA. Jin Jiang et Ac­cor vont donc es­sayer de trou­ver un acc o rd d e g o u v e r n a n c e, peut­être à l’image de ce­lui ob­te­nu entre Peu­geot et Dong­feng en 2014. ■

PHO­TO AFP

CIBLE. Le groupe hô­te­lier chi­nois Jin Jiang sou­hai­te­rait mon­ter dans le ca­pi­tal du Fran­çais Ac­cor à hau­teur de 29 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.