Ivres, ils s’en prennent à une voi­ture de po­lice

La Montagne (Brive) - - Limousin Actualité - Sé­bas­tien Du­bois

Deux Rou­mains ont été ar­rê­tés, dans la nuit de sa­me­di à di­manche, pour des actes de dé­gra­da­tions. Ivres, ils s’en sont no­tam­ment pris, sans le sa­voir, à une pa­trouille de la bri­gade an­ti­cri­mi­na­li­té (BAC)…

Tout com­mence par une soi­rée trop for­te­ment al­coo­li­sée. A 3 h 30, les deux jeunes quittent l’ap­par­te­ment où ils fai­saient la fête, ave­nue des Ru­choux, non loin du centre­ville de la ci­té li­mou­geaude. Pre­mière dé­gra­da­tion : ils s’en prennent à la porte d’un des voi­sins au sein de leur im­meuble.

Manque de chance : la voi­ture était ba­na­li­sée

Mais le duo n’en reste pas là. Une fois dans la rue, ils ar­rêtent et dé­gradent plu­sieurs vé­hi­cules. Le re­mue­mé­nage amène les ri­ve­rains et les au­to­mo­bi­listes à prévenir la po­lice. Mais ce­la n’em­pêche pas les deux jeunes adultes de pour­suivre leurs exac­tions, puis­qu’ils s’en prennent phy­si­que­ment à un au­to­mo­bi­liste, lui ti­rant les che­veux, sans in­ten­tion, tou­te­fois, de lui vo­ler son vé­hi­cule. Leur pe­tite aven­ture, néan­moins, s’ar­rête tout net, quand ils s’en prennent, sans le sa­voir, à la voi­ture ba­na­li­sée de bri­gade an­ti­cri­mi­na­li­té… Un manque de chance, qui n’est pas sans rap­pe­ler l’histoire de ces bra­queurs qui s’étaient at­ta­qués à un fast­food de Be­san­çon dans le­quel dî­naient des membres du GIGN, en fin de se­maine der­nière.

Rem­bour­ser les dé­gra­da­tions

Pla­cés en cel­lule de dé­gri­se­ment, puis en­ten­dus, ils ont été re­con­vo­qués au com­mis­sa­riat dans la se­maine, pour connaître leur sort judiciaire. Mais ils de­vront d’ores et dé­jà rem­bour­ser les dé­gâts oc­ca­sion­nés et no­tam­ment, ceux sur la porte de leur voi­sin. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.