La ré­forme passe par les par­cours de vie

Les Pu­pilles de l’en­sei­gne­ment pu­blic en­vi­sagent leur ave­nir après avoir cé­lé­bré leur cen­te­naire

La Montagne (Brive) - - Corrèze Actualité - Blan­dine Hu­tin-mer­cier blan­dine.hu­tin@cen­tre­france.com

Leur cen­te­naire à peine cé­lé­bré, l’as­so­cia­tion des PEP 19 pré­pare ses 100 pro­chaines an­nées. Ob­jec­tif : in­clu­sion et dé­par­te­men­ta­li­sa­tion.

Les Pu­pilles de l’en­sei­gne­ment pu­blic de la Cor­rèze (PEP 19) en­tament le deuxième cen­te­naire avec une belle éner­gie ! Avec sur­tout, dans la droite ligne du rap­port Pi­ve­teau en 2015 et de la loi de co­hé­sion so­ciale d’avril 2016, l’am­bi­tion de don­ner une im­pul­sion nou­velle à ses activités et ses struc­tures.

« Les éta­blis­se­ments au ser­vice d’un par­cours de vie »

Les PEP res­tent une en­tre­prise du mé­di­co­so­cial, mais d’une ma­nière plus souple. « Au­jourd’hui, notre vo­lon­té est de par­tir des be­soins, re­pé­rés fi­ne­ment, et de là, de mettre l’en­semble de nos éta­blis­se­ments et de nos ser­vices au ser­vice d’un par­cours de vie », pose Ro­bert La­cha­naud, le di­rec­teur gé­né­ral des PEP 19. Une ma­nière, ré­sume la pré­si­dente Si­mone Ai­mard, « d’être en ac­cord avec la com­mande so­cié­tale. Il faut éta­blir un maillage et construire nos prises en charge au­tour de ce­la ».

Dé­jà, le Ses­sad (ser­vice d’édu­ ca­tion spé­cia­li­sée et de soins à do­mi­cile) tra­vaille dans cette op­tique. Bien­tôt, ce sont les IME (ins­ti­tuts mé­di­co­édu­ca­tifs) qui de­vront ré­pondre à cette di­rec­tive. « On se­ra dans du cou­su­main », avance Ro­bert La­che­naud.

En lieu et place d’un ac­cueil la se­maine du­rant, les en­fants orien­tés en IME par la MDPH (Mai­son dé­par­te­men­tale de la per­sonne han­di­ca­pée) bé­né­fi­cie­ront plu­tôt d’un ac­com­pa­gne­ment ex­ter­na­li­sé ; à la fois sur le pla­teau tech­nique de L’IME, mais éga­le­ment dans les voies d’in­clu­sion adap­tées à leurs ca­pa­ci­tés et leur dé­ve­lop­pe­ment. « Les jeunes se­ront po­ten­tiel­le­ment ac­com­pa­gnés par des pro­fes­sion­nels de L’IME en de­hors de l’ins­ti­tut », ex­plique Si­mone Ai­mard.

Une pla­te­forme de co­or­di­na­tion des par­cours est en cours d’éla­bo­ra­tion (en lien avec l’édu­ca­tion nationale et la MDPH), per­met­tant d’ar­ti­cu­ler ces prises en charge in­di­vi­dua­li­ sées ; dès va­li­da­tion par l’agence ré­gio­nale de san­té, un poste de co­or­di­na­teur dé­par­te­men­tal se­ra créé, fi­nan­cé à 100 % par les PEP 19. « Ce n’est pas la fin des IME, ras­sure le di­rec­teur gé­né­ral, mais une fa­çon au contraire de lé­gi­ti­mer ce que doit être un ac­com­pa­gne­ment glo­bal ». Cette ré­forme de­vrait être opé­ra­tion­nelle d’ici oc­tobre.

« L’idée, re­prend Si­mone Ai­mard, c’est de sor­tir du tout ou rien, du tout éta­blis­se­ment ou du rien faute de place ». « Au­jourd’hui, cal­cule le di­rec­teur gé­né­ral, nous ac­cueillons près de 200 en­fants en IME ; or la vie nor­male n’est pas dans un in­ter­nat édu­ca­tif ; la vie na­tu­relle, elle est dans la fa­mille, avec un ac­com­pa­gne­ment adap­té ». « Ce­la re­des­sine un pan de la so­cié­té et le re­gard que l’on porte sur le han­di­cap, re­prend Si­mone Ai­mard. Même s’il ne faut pas se voi­ler la face, tout ne change pas si fa­ci­le­ment… » ■

ARCHIVES PEP 19

RE­FONTE. La prise en charge en IME se­ra de plus en plus ex­ter­na­li­sée et per­son­na­li­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.