DE FRANCE Les Bleus prêts à lâ­cher les che­vaux

Après le suc­cès sur la Rou­ma­nie et avant le match face à l’al­ba­nie mer­cre­di

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 -

Le plus dur est-il pas­sé ? Li­bé­rés par leur pre­mier suc­cès à l’ar­ra­ché contre la Rou­ma­nie (2-1), les Bleus le jurent mor­di­cus : ils vont en­fin pou­voir mon­trer leur réel vi­sage, une pre­mière illustration de cette mé­ta­mor­phose étant at­ten­due dès mer­cre­di contre l’al­ba­nie.

Pour vivre loin de l’agi­ta­tion mé­dia­tique et po­pu­laire et pré­pa­rer leurs pro­chaines échéances dans le calme, les Bleus peuvent comp­ter sur leur re­paire de Clai­re­fon­taine, à 60 km de Pa­ris, qu’ils ont re­trou­vé dès ven­dre­di soir après une nuit pas­sée dans un hô­tel de la ca­pi­tale en ver­tu du rè­gle­ment de L’UEFA. Un iso­le­ment bien­ve­nu qui va per­mettre à Di­dier Des­champs de se rendre tran­quille­ment au che­vet de cer­tains lea­ders ap­pa­rus en faillite lors du match d’ou­ver­ture.

Par­mi ces cadres en grande dif­fi­cul­té, les cas de Paul Pog­ba et d’antoine Griez­mann, at­ten­dus comme des stars du tour­noi et pas­sés à cô­té de leur su­jet, re­tiennent le plus l’at­ten­tion.

Les trois jours qui sé­parent les Bleus de leur 2e ren­contre face aux Al­ba­nais à Mar­seille ne se­ront pas de trop pour soi­gner les maux de tête du mi­lieu de la Ju­ven­tus Tu­rin, in­ca­pable de gé­rer une pres­sion per­son­nelle et col­lec­tive, et ré­gé­né­rer l’at­ta­quant de l’at­le­ti­co Ma­drid, vi­si­ble­ment émous­sé par une sai­son au long cours.

Pa­trice Evra a lui cer­né le ma­laise, à sa fa­çon : « La star de l’équipe de France c’est l’équi­ pe, pas un ou deux joueurs. Ce n’est pas Paul ou Antoine. C’est un peu de votre faute, les mé­dias, car à force de faire la Une, ils veulent trop bien faire. »

Tou­jours dans la même lo­gique, le dé­fen­seur de la Juve, pour­tant loin d’être ir­ré­pro­chable ven­dre­di, s’est aus­si per­mis de faire la le­çon à la presse à pro­pos de Payet, la nou­velle star. « Je vous en sup­plie, ne vous en­flam­mez pas sur Di­mi­tri », a­t­il lan­cé au coup de sif­flet fi­nal ven­dre­di.

Sa­me­di, les ti­tu­laires de la veille n’ont en tout cas pas for­cé et ont été sou­mis à un simple dé­cras­sage avec no­tam­ment une sor­tie en VTT pour cer­tains d’entre eux. Pen­dant ce temps, les rem­pla­çants avaient droit à une op­po­si­tion contre les U19 du Pa­ris SG, rem­por­tée 3­0 sur des buts d’an­dré­pierre Gi­gnac, An­tho­ny Mar­tial et King­sley Co­man.

« Payet dans les gla­çons »

Une séance était ou­verte hier en fin d’après­mi­di, au pu­blic et aux mé­dias (voir ci­des­sus), avant un tra­vail sans doute plus spé­ci­fi­que­ment tac­tique lors de l’en­traî­ne­ment à huis clos au­jourd’hui et ce­lui de de­main au Vélodrome, où les jour­na­listes ne se­ront to­lé­rés qu’au cours des 15 pre­mières mi­nutes.

Au­de­là du mo­ral des troupes, le sé­lec­tion­neur, qui a eu son compte de bles­sés du­rant la pré­pa­ra­tion (Va­rane, Ma­thieu, Diar­ra), va aus­si es­pé­rer ne pas avoir de pé­pins phy­siques à dé­plo­rer d’ici le ren­dez­vous mar­seillais. Ven­dre­di, sou­la­gé par le dé­noue­ment de la ren­contre face aux Rou­mains, il avait ma­nié l’hu­mour à ce su­jet : « Je vais mettre Payet dans les gla­çons ». ■

EN­TRAέNE­MENT. Les Bleus sur le ter­rain de Clai­re­fon­taine, hier, pour pré­pa­rer le match contre l’al­ba­nie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.