Tac­tique et ca­len­drier

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

A l’égard du mou­ve­ment an­ti­loi Tra­vail, le pays pro­fond semble dé­sor­mais tra­ver­sé par deux sen­ti­ments qui ne sont qu’ap­pa­rem­ment contra­dic­toires. D’abord, il est cer­tain que les gênes et désa­gré­ments oc­ca­sion­nés par les grèves (dans les trans­ports, la col­lecte des dé­chets, etc.) sont de plus en plus mal ac­cep­tés à chaque jour qui passe.

Mais ce dont les son­dages té­moignent aus­si, c’est que la loi Tra­vail et sa fa­meuse « in­ver­ sion de la hié­rar­chie des normes » (en ma­tière d’ac­cords so­ciaux) res­tent désap­prou­vées par une ma­jo­ri­té plus ou moins nette de Fran­çais, se­lon la fa­çon dont la ques­tion est po­sée. Bref, une part im­por­tante de la France d’en bas conseille im­pli­ci­te­ment aux gré­vistes de trou­ver dé­sor­mais des formes d’ac­tion qui ne nuisent qu’aux élites di­ri­geantes, éco­no­miques et po­li­tiques. Une vraie qua­dra­ture du cercle !

De toute ma­nière, les syn­di­cats an­ti­loi Tra­vail peuvent pen­ser que le ca­len­drier par­le­men­taire joue en leur fa­veur et va donc leur per­mettre d’en­tre­te­nir, pen­dant un mois en­vi­ron, un ni­veau mi­ni­mum de mobilisation. En ef­fet, le re­tour du texte à l’as­sem­blée nationale, dé­but juillet, avec la très pro­bable mise en jeu d’un nou­veau « 49­3 » par le gou­ver­ne­ment, consti­tue en lui­même une échéance at­ten­due par les pro­tes­ta­taires. Beau­coup veulent voir Hol­lande et Valls confron­tés cette fois à une mo­tion de cen­sure de gauche, qui consa­cre­rait en quelque sorte la jonc­tion du mou­ve­ment so­cial et de l’op­po­si­tion po­li­tique. Avec toutes les consé­quences à pré­voir pour 2017…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.