Ge­rard Pi­qué lance la re­con­quête

Courte vic­toire, hier

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 -

Une tête pro­vi­den­tielle de Ge­rard Pi­qué a per­mis à l’es­pagne d’as­som­mer la Ré­pu­blique tchèque (1-0) et de dé­bu­ter par une vic­toire sa quête d’une troi­sième cou­ronne consé­cu­tive à l’eu­ro 2016.

Jus­qu’au bout, les Es­pa­gnols y ont cru au Sta­dium de Tou­louse. Jus­qu’au bout, ils ont pous­sé, sûrs de leur su­pé­rio­ri­té tech­nique et de leur em­blé­ma­tique jeu de passes, et ils ont fi­ni par trou­ver la faille grâce à Pi­qué (87e) mon­té à l’abor­dage et bien ser­vi par l’étin­ce­lant Andres Inies­ta.

« Il faut être pa­tients jus­ qu’à ce que la ba­lance penche de ton cô­té », a ré­su­mé Inies­ta, élu joueur du match.

Ce but, oeuvre d’un dé­fen­seur, a bien ré­su­mé l’in­ef­fi­ca­ci­té of­fen­sive des at­ta­quants es­pa­gnols, d’abord l’avant­centre Al­va­ro Mo­ra­ta, en­suite Aritz Adu­riz, face à l’ex­cellent gar­dien tchèque Pe­tr Cech. À l’autre bout du ter­rain, le por­tier es­pa­gnol Da­vid de Gea, ti­tu­la­ri­sé mal­gré le scan­dale sexuel qui l’a écla­bous­sé la se­maine der­nière, n’a pas dé­mé­ri­té non plus en se mon­trant très concen­tré, no­tam­ment sur une pa­rade cru­ciale dans le temps ad­di­tion­nel.

En tête de son groupe avec la Croa­tie (3 pts) et op­po­sée à la Tur­quie ven­dre­di pro­chain, la « Ro­ja » se re­trouve idéa­le­ment lan­cée vers une re­con­quête, deux ans après l’hu­mi­liant pre­mier match per­du au Mon­dial 2014 (5­1 contre les Pays­bas) qui avait pré­ci­pi­té son éli­mi­na­tion pré­coce.

C’est, au pas­sage, un jo­li pied de nez de la part du Ca­ta­lan Pi­qué, sou­vent sif­flé ces der­niers mois lors­qu’il por­tait le maillot de la sé­lec­tion es­pa­gnole, en rai­son de ses prises de po­si­tion in­dé­pen­dan­tistes.

De Gea vi­gi­lant

Cette fois, le dé­fen­seur du FC Bar­ce­lone a fait le bon­heur de tous les Es­pa­gnols pré­sents à Tou­louse, sous les yeux du Roi d’es­pagne Fe­lipe VI. Et il a évi­té à la « Ro­ja » de re­vivre en­core le scé­na­rio d’une do­mi­na­tion sté­rile.

Dans l’en­semble, les Tchèques n’ont que ra­re­ment mis en dif­fi­cul­té la dé­fense es­pa­gnole et De Gea a été vi­gi­lant lorsque c’était né­ces­saire (44e , 57e).

Le gar­dien de Man­ches­ter Uni­ted (25 ans) était sous le feu des pro­jec­teurs pour sa pre­mière ap­pa­ri­tion lors d’une phase fi­nale avec la « Ro­ja », quatre jours après avoir été men­tion­né dans une af­faire de moeurs en Es­pagne.

Dans une fin de ren­contre étouf­fante, c’est l’in­évi­table Inies­ta qui a fi­ni par trou­ver son par­te­naire au Bar­ça Ge­rard Pi­qué. À Tou­louse, les Es­pa­gnols ont pu exul­ter : la Ro­ja est de re­tour ! ■

SOU­LA­GE­MENT. Le dé­fen­seur de Bar­ce­lone a li­bé­ré l’es­pagne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.