Brive tou­jours en at­tente d’un re­pê­chage

Les Bri­vistes ne savent tou­jours pas à quel ni­veau elles évo­lue­ront la sai­son pro­chaine

La Montagne (Brive) - - Sports Limousin - Étienne Tho­mas

Après de mul­tiples re­bon­dis­se­ments, le CABCB pour­rait fi­na­le­ment être re­pê­ché en NF1 la sai­son pro­chaine. Le club est tou­jours dans l’at­tente d’une dé­ci­sion fé­dé­rale qui de­vrait in­ter­ve­nir dans les pro­chains jours.

La si­tua­tion tend à se dé­can­ter ces der­niers jours mais le CABCB ne sait tou­jours pas à quel ni­veau il évo­lue­ra la sai­son pro­chaine.

Si Ra­phaël Som­met, pré­sident du club, es­time à « plus de 50 %, les chances d’être re­pê­ché en NF1 », il reste pru­dent en at­ten­dant la dé­ci­sion fé­dé­rale qui pour­rait avoir une is­sue po­si­tive pour la for­ma­tion au plus haut ni­veau ré­gio­nale, der­rière le LABC.

Dé­ci­sion entre Brive et Le Creu­sot

La si­tua­tion s’est éclair­cie ce sa­me­di. Le club de Mont­bri­son s’est vu officiellement re­pê­ché en LF2. Neu­vième de la sai­son ré­gu­lière et pre­mière équipe non­re­lé­gable, le club fo­ré­zien s’était fait dou­bler au clas­se­ment par Dun­kerque, cré­di­té de deux points sup­plé­men­taire après s’être vu of­frir la vic­toire sur ta­pis vert face à Tarbes, qui avait ali­gné deux joueuses du banc non­qua­li­fiées (comme Brive lors de son dé­pla­ce­ment à Re­zé). Mont­bri­son et Dun­kerque, qui évo­lue­ront donc fi­nale­ ment toutes les deux en LF2 la sai­son pro­chaine, ont ain­si li­bé­ré une place en NF1, que convoite le CABCB. « C’est in­té­res­sant pour nous, confie Ra­phaël Som­met. On es­père en pro­fi­ter. »

Dé­sor­mais, la si­tua­tion se joue­ra entre Brive et Le Creu­sot. Le club de Saône­et­loire, pour­tant au­teur d’une très bonne sai­son, ac­cé­dant même aux play­offs de NF1, tra­verse une pé­riode dé­li­cate, due à de nom­breuses dif­fi­cul­tés, no­tam­ment fi­nan­cières, qui ont eu pour con­sé­quence le dé­part de son en­traî­neur Gur­van Mor­van et de plu­sieurs de ses joueuses.

Un ef­fec­tif ac­tuel de quatre joueuses

Les Bour­gui­gnonnes, qui pro­je­taient de mon­ter en Ligue 2 d’ici quelque temps, ne savent donc pas non plus à quel ni­veau elles évo­lue­ront l’an pro­chain et dis­posent d’en­core une di­zaine de jours avant de con­naître leur sort. « Ce­la se joue à la “Fédé” re­con­nais­sait Marc Bran­dy, à l’as­sem­blée gé­né­rale du club, ven­dre­di. Il faut dans tous les cas construire une équipe pour l’an pro­chain, on es­père en NF1, si­non pour re­mon­ter im­mé­dia­te­ment. »

Sans Mar­got Vi­da­luc, qui n’a pas sou­hai­té pro­lon­ger l’aven­ture, l’ef­fec­tif est au­jourd’hui com­po­sé de 3 joueuses, Ma­rie Quillet, Ch­ris­telle Po­quet et Léa Da­no­va­ro, aux­quelles il faut ajou­ter une pre­mière re­crue (voir ci­des­sous).

Le club, se­rein fi­nan­ciè­re­ment, qui a en­re­gis­tré un nombre re­cord de li­cen­ciés (289), est donc dans l’at­tente de la dé­ci­sion de la Fé­dé­ra­tion mais es­père dé­sor­mais conti­nuer l’aven­ture une cin­quième an­née consé­cu­tive au troi­sième éche­lon na­tio­nal et pé­ren­ni­ser sa si­tua­tion. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES PASCAL PERROUIN

EF­FEC­TIF. Ch­ris­telle Po­quet se­ra tou­jours bri­viste l’an­née pro­chaine, tout comme Ma­rie Quillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.