La France cri­ti­quée pour la ges­tion des « in­ci­dents »

De la pri­son ferme pour six An­glais ; les Russes, eux, échappent à la jus­tice

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Mar­seille a pro­non­cé, hier, 9 peines de pri­son ferme et une seule de pri­son avec sur­sis contre six sup­por­ters bri­tan­niques, trois Fran­çais et un Au­tri­chien après les vio­lences de sa­me­di, à Mar­seille, en marge de l’eu­ro 2016. Les hoo­li­gans russes, pour­tant en pre­mière ligne, ont échap­pé aux au­to­ri­tés fran­çaises, qui font face aux cri­tiques.

Cent cin­quante hoo­li­gans russes « ex­trê­me­ment en­traî­nés » étaient im­pli­qués dans les vio­lentes rixes sur le Vieux­port sa­me­di, dont les images ont fait le tour du monde, a ex­pli­qué, hier, le pro­cu­reur de Mar­seille, Brice Ro­bin.

Sup­por­ters ra­di­caux

Pro­blème : au­cun n’a été in­ter­pel­lé ! « Pré­pa­rés pour des opé­ra­tions hy­per­ra­pides et hy­per­vio­lentes », ils ont vi­si­ble­ment dé­joué la sur­veillance po­li­cière en évi­tant d’ar­ri­ver par avion à Mar­seille, a pré­ci­sé le pro­cu­reur.

Les rixes sur le VieuxPort op­po­saient des sup­por­ters russes, an­glais et des Fran­çais, mais la qua­si­to­ta­li­té des 35 bles­sés sont an­glais, a pré­ci­sé Brice Ro­bin. Par­mi eux, l’homme griè­ve­ment bles­sé, sa­me­di, après avoir re­çu des coups sur la tête est tou­jours dans un état « cri­tique », mais stable.

En An­gle­terre ou en Al­le­magne, des voix s’élèvent pour cri­ti­quer l’ac­tion de la po­lice fran­çaise sa­me­di. « Ils n’ont pas su gé­rer le mou­ve­ment d’ul­tras russes », a dé­cla­ré Geoff Pear­son, spé­cia­liste des sup­por­ters ra­di­caux à l’uni­ver­si­té de Man­ches­ter, qui se trou­vait à Mar­seille, sa­me­di.

Le jour­nal al­le­mand Der Spie­gel a es­ti­mé que les forces de l’ordre fran­çaises « n’avaient pas la si­tua­tion en main ». En France, l’op­po­si­tion s’est em­pa­rée de l’af­faire. Guillaume Lar­ri­vé, porte­pa­role du par­ti Les Ré­pu­bli­cains, a dé­non­cé des « dys­fonc­tion­ne­ments » et des « failles ». « Il n’y a pas eu de faille », a ré­tor­qué à dis­tance le pro­cu­reur de Mar­seille.

Au to­tal, de­puis ven­dre­di, les au­to­ri­tés fran­çaises ont pro­cé­dé à 116 in­ter­pel­la­tions pour vio­lences, qui ont don­né lieu à 63 gardes à vue, trois ex­pul­sions du ter­ri­toire et cinq in­ter­dic­tions d’en­trée sur le sol fran­çais, se­lon des chiffres na­tio­naux du mi­nis­tère de l’in­té­rieur com­mu­ni­qués tard, di­manche soir.

Les vio­lences du wee­kend ont éga­le­ment en­traî­né un dé­bat sur la consom­ma­tion ex­ces­sive d’al­cool par les sup­por­ters. ■

AFP

HOOLIGAN. Un homme bles­sé ar­rê­té, sa­me­di à Mar­seille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.