Pa­nique chez les an­ti­brexit

L’ex­pre­mier mi­nistre tra­vailliste monte au cré­neau

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

L’an­cien Pre­mier mi­nistre tra­vailliste Gor­don Brown vole au se­cours du oui à L’UE face à des son­dages pes­si­mistes. Le der­nier en date, hier, donne 53% au Brexit.

Àdix jours du ré­fé­ren­dum sur l’ap­par­te­nance du Royau­meu­ni à L’UE, « Gor­don Brown va di­ri­ger un blitz mé­dia­tique tra­vailliste pour se­cou­rir le camp du “Re­main” [res­ter] », sou­ligne le ta­bloïd de gauche Dai­ly Mir­ror. Le « blitz » a dé­mar­ré de bon ma­tin avec une in­ter­view sur la ra­dio BBC 4 au cours de la­quelle Gor­don Brown a en­cou­ra­gé les élec­teurs tra­vaillistes, ma­jo­ri­tai­re­ment pro­ue, à al­ler vo­ter pour un « ave­nir meilleur ».

Le pré­cé­dent écos­sais

L’an­cien Pre­mier mi­nistre s’est mon­tré sou­cieux d’en­voyer un mes­sage po­si­tif, alors que la cam­pagne du « Re­main » est ré­gu­liè­re­ment ac­cu­sée de jouer sur les peurs d’un ef­fon­dre­ment éco­no­mique en cas de Brexit. Par le pas­sé, « le Royaume­uni a tou­jours su mon­trer la voie dans les temps dif­fi­ciles à l’eu­rope et il est temps que nous re­de­ve­nions lea­der », a­t­il dé­cla­ré.

Dans l’après­mi­di, ce­lui dont l’in­ter­ven­tion dans le ré­fé­ren­dum d’in­dé­pen­dance en Écosse il y a deux ans avait été ju­gée dé­ci­sive par nombre d’ob­ser­va­teurs, doit faire un dis­cours à Lei­ces­ter, dans le centre de l’an­gle­terre.

« À par­tir de main­te­nant et jus­qu’au 23 juin 22 heures (ho­raire de fermeture des bu­reaux de vote) nous n’au­rons pas de re­pos et je ne ces­se­rai d’ex­pli­quer pour­quoi neuf mil­lions d’élec­teurs tra­vaillistes ont plus à ga­gner d’un main­tien dans L’UE », doit­il dire.

L’of­fen­sive de Gor­don Brown in­ter­vient trois jours après la dé­ci­sion du Par­ti tra­vailliste de mettre les bou­chées doubles face à des son­dages de moins en moins à l’avan­tage de leur camp et alors que les conser­va­teurs du Pre­mier mi­nistre Da­vid Ca­me­ron se dé­chirent sur la ques­tion.

« Out » en tête

Hier, l’ins­ti­tut ICM don­nait 53% des votes aux par­ti­sans du « Leave » contre 46% à ceux qui veulent res­ter dans l’union. Au cours du week­end, deux autres en­quêtes avaient don­né le « out » en tête tan­dis que la moyenne des six der­niers son­dages réa­li­sée par le site Whatukt­hinks don­nait hier les deux camps à 50/50.

Non seule­ment le camp du « Leave » mène dans les der­niers son­dages mais l’avance en­re­gis­trée par le « Re­main » dans ceux réa­li­sés au té­lé­phone qui lui étaient jusque­là fa­vo­rables, a presque dis­pa­ru.

L’ana­lyste es­time ce­pen­dant qu’au fi­nal, comme lors du ré­fé­ren­dum écos­sais et des élec­tions lé­gis­la­tives de 2015, « le prag­ma­tisme éco­no­mique » des Bri­tan­niques de­vrait l’em­por­ter, face à l’ar­gu­ment clé du camp du « Leave » qui est de stop­per l’im­mi­gra­tion en pro­ve­nance de L’UE.

Les pro­ue vont éga­le­ment re­ce­voir cette se­maine le sou­tien du Pre­mier mi­nistre ir­lan­dais, En­da Ken­ny. « Il y a de nom­breux dé­ten­teurs de pas­se­ports ir­lan­dais au Royaume­uni et de per­sonnes d’ori­gine ir­lan­daise qui peuvent vo­ter et il est im­por­tant qu’ils sachent ce qui est dans l’in­té­rêt de l’ir­lande », a­t­il rap­pe­lé hier. ■

PHO­TO BEP

GOR­DON BROWN. Son in­ter­ven­tion lors du ré­fé­ren­dum sur l’écosse avait été dé­ter­mi­nante. Mais cette fois-ci…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.