Les grains tech­no de Veo­dis

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités - Do­mi­nique Dio­gon do­mi­nique.dio­gon@cen­tre­france.com

Dans le cadre du pro­jet GRANOFLAKES, qui vi­sait à mettre au point de nou­velles variétés de maïs et de nou­veaux pro­cé­dés de fa­bri­ca­tion pour pro­duire des corn flakes 100 % eu­ro­péens, Veo­dis 3 D, une PME au­ver­gnate, a in­ven­té un ou­til d’ima­ge­rie per­met­tant de dé­ve­lop­per des se­mences ré­pon­dant aux cri­tères de­man­dés.

Dans les pe­tits bu­reaux que Veo­dis 3 D par­tage avec un ar­chi­tecte au rez­de­chaus­sée d’un im­meuble de Cha­ma­lières (Puy­de­dôme), Sté­phane Pe­tit et Mo­ha­med Aba­di couvent du re­gard leur trou­vaille. Pour le néo­phyte, l’ob­jet en ques­tion res­semble à un ba­nal scan­ner avec le­quel on nu­mé­rise ses vieilles pho­tos de va­cances.

« C’est ef­fec­ti­ve­ment un scan­ner stan­dard ache­té dans le com­merce que nous avons en­suite adap­té à nos be­soins », sou­rit Sté­phane Pe­tit, en ou­vrant le ca­pot de sa « Gra­no­box », le nom de bap­tême don­né à cet ou­til d’ima­ge­rie, où sont éta­lés une cen­taine de grains de maïs.

« Dé­ter­mi­ner si un échan­tillon ré­pond ou pas aux cri­tères »

Dans le cadre du pro­jet GRANOFLAKES, por­té par le pôle de com­pé­ti­ti­vi­té Cé­réales val­lée (lire ci­contre), qui vi­sait à dé­ve­lop­per à la fois de nou­velles variétés de maïs et des pro­cé­dés de fa­bri­ca­tion pour pro­duire des corn flakes 100 % eu­ro­péens, Veo­dis 3 D a dé­ve­lop­pé pen­dant trois ans sa Gra­no­box à la vo­ca­tion bien pré­cise.

« La ques­tion de dé­part à la­quelle nous de­vions ré­pondre était de mettre au point un ou­til qui soit ca­pable de ca­rac­té­ri­ser un échan­tillon de grains de maïs dans le but de dé­ve­lop­per des se­mences spé­ci­fiques pour les corn flakes et de va­li­der en­suite la qua­li­té du grain is­su de ces se­mences », ex­plique Sté­phane Pe­tit.

Spé­cia­li­sée, au dé­part, dans l’ex­per­tise de fonc­tion­ne­ment des cours d’eau, Veo­dis 3 D est ve­nu à l’agri­cul­ture à la suite d’une ren­contre avec Valérie Maz­za, la di­rec­trice scien­ti­fique du groupe Li­ma­grain.

« Avec les ou­tils que nous uti­li­sons en ri­vière, nous ar­ri­vions à cer­tains ré­sul­tats en agri­cul­ture, mais pas sur tout, no­tam­ment sur le comp­tage et la ca­rac­té­ri­sa­tion des formes. D’où l’ar­ri­vée dans le bu­reau d’études de Mo­ha­med (Aba­di) qui est doc­teur en trai­te­ment d’images. Il a tra­vaillé de ma­nière ex­clu­sive pen­dant deux ans et de­mi pour mettre au point notre Gra­no­box », sou­ligne Sté­phane Pe­tit.

Con­crè­te­ment, les grains de maïs sont scan­nés et en­suite ca­rac­té­ri­sés grâce à une ap­pli­ca­tion ap­pe­lée Gra­no­flaxe et dé­ve­lop­pée spé­cia­le­ment par Mo­ha­med. Celle­ci dis­sèque presque ins­tan­ta­né­ment la cou­leur, la forme, la taille, mais aus­si la pro­por­tion de par­tie vi­treuse et fa­ri­neuse, qui dé­ter­mine, en grande par­tie, la « corn­flexi­bi­li­té » d’une va­rié­té.

« Nous me­su­rons éga­le­ment la lon­gueur, la lar­geur, la sur­face et à par­tir d’un coef­fi­cient d’études sta­tis­tiques, nous pou­vons dé­ter­mi­ner si un échan­tillon ré­pond ou pas aux cri­tères par rap­port au ré­fé­ren­tiel de dé­part », pré­cise le ma­thé­ma­ti­cien.

« La mé­thode est fiable, à 9899 %. Elle a été va­li­dée par Li­ma­grain, pour­suit Sté­phane Pe­tit. Elle tourne dé­jà dans leurs la­bo­ra­toires de Riom. Elle leur per­met d’af­fi­ner le choix des se­mences dans la sé­lec­tion. Ce­la les aide à prendre les bonnes dé­ci­sions. »

Mais, à terme, l’ou­til dé­ve­lop­ pé par Veo­dis 3 D per­met­tra d’in­ter­ve­nir à deux ni­veaux, d’abord au mo­ment de la sé­lec­tion de nou­velles variétés des­ti­nées à pro­duire des corn flakes mais éga­le­ment quand celles­ci se­ront mises en pro­duc­tion, à ho­ri­zon de trois ans. « Grâce à la Gra­no­box, Li­ma­grain pour­ra mettre en place un sys­tème de contrôle de la qua­li­té du grain. Il pour­ra être ins­tal­lé à l’ar­ri­vée des trac­teurs au si­lo et dé­ter­mi­ner si une car­gai­son est conforme ou pas », com­plète Mo­ha­med Aba­di.

Grâce à ce pro­jet, la PME au­ver­gnate est dé­sor­mais re­con­nue dans le mi­lieu agri­cole. « Après avoir pas­sé quatre ans à dé­ve­lop­per des ou­tils, nous de­vons main­te­nant les va­lo­ri­ser. Nous en­vi­sa­geons d’em­bau­cher un autre in­gé­nieur et un com­mer­cial pour faire du dé­mar­chage », conclut Sté­phane Pe­tit. ■

PHO­TO FRANCK BOI­LEAU

GRA­NO­BOX. Sté­phane Pe­tit et Mo­ha­med Aba­di ont dé­ve­lop­pé un pré­cieux ou­til d’aide à la dé­ci­sion pour les sé­lec­tion­neurs maïs du groupe Li­ma­grain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.