Un sec­teur qui soigne son dy­na­misme

Dix­neuf en­tre­prises de la ré­gion se sont re­grou­pées dans un clus­ter mé­di­cal créé en 2013

La Montagne (Brive) - - L'économie En Limousin - Hé­lène Pom­mier he­lene.pom­mier@cen­tre­france.com

Spé­cia­li­sées dans la créa­tion d’im­plants, la col­lecte de dé­chets, la mise au point de lo­gi­ciels ou en­core la lo­ca­tion de ma­té­riel, ces so­cié­tés du do­maine de la san­té s’unissent pour mieux se dé­ve­lop­per.

La san­té et le mé­di­co­so­cial en Limousin font tra­vailler quelque 20.000 per­sonnes. Évi­dem­ment, les éta­blis­se­ments hos­pi­ta­liers sont de grands pour­voyeurs d’em­plois. Mais au­de­là des pro­fes­sion­nels mé­di­caux ou pa­ra­mé­di­caux, qui exercent dans le public ou en li­bé­ral, au­de­là des per­son­nels des EH­PAD, il existe aus­si des en­tre­prises. Dix­neuf d’entre elles sont dé­sor­mais re­grou­pées dans un clus­ter mé­di­cal, ini­tié en 2013 dans la ré­gion par la chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Li­moges et de la Haute­vienne, et dont le lan­ce­ment of­fi­ciel vient d’avoir lieu. Elles ras­semblent en­vi­ron 250 sa­la­riés.

« Il y a des pos­si­bi­li­tés de dé­ve­lop­pe­ment dans ce mar­ché spé­ci­fique, qui né­ces­site une ap­proche dif­fé­rente d’un sec­teur de l’économie plus tra­di­tion­nel parce qu’il est ques­tion d’hu­main et d’éthique », ex­plique Mar­tine Du­ma­zeaud, che­ville ou­vrière de ce clus­ter à la CCI.

Beau­coup de scien­ti­fiques

Le champ de com­pé­tences des dif­fé­rentes so­cié­tés est vaste. Cer­taines re­ lèvent de l’in­dus­trie (fa­bri­ca­tion de ma­té­riel mé­di­cal, de pro­thèses chi­rur­gi­cales, d’ou­tils de diag­nos­tic de ma­la­dies), d’autres des ser­vices (lo­ca­tion d’équi­pe­ments, col­lecte de dé­chets, mise au point de lo­gi­ciels et so­lu­tions in­for­ma­tiques, main­tien à do­mi­cile) et en­fin du com­merce (vente d’ar­ticles mé­di­caux et or­tho­pé­diques, d’ob­jets do­mo­tiques ou adap­tés aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­ duite). « La plu­part de ces en­tre­prises ont été créées par des scien­ti­fiques, pour­suit Mar­tine Du­ma­zeaud. Cer­taines sont is­sues de l’uni­ver­si­té de Li­moges. Ils pos­sèdent la tech­nique, ont le­vé des fonds et doivent dé­sor­mais se dé­ve­lop­per. Le clus­ter est là pour les y ai­der. »

« Po­ten­tiel d’in­no­va­tion »

L’ob­jec­tif est « de tra­vailler un ré­seau, de ren­ contrer d’autres par­te­naires, de mettre en com­mun les bonnes pra­tiques », ex­plique Laure Bi­gnon, qui di­rige la so­cié­té In­dé­pen­dance royale, spé­cia­li­sée dans les pro­duits (li­te­rie, douche, monte­es­ca­lier) adap­tée au vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion.

Le clus­ter fa­vo­rise aus­si le dia­logue et la créa­ti­vi­té. Il peut même faire émer­ger de nou­velles ac­ti­vi­tés. La so­cié­té Orence, créée cou­rant 2015 par deux di­ri­geants membres du clus­ ter, en est la preuve. Elle a mis au point un sys­tème de ges­tion in­for­ma­tique du ma­té­riel au sein des éta­blis­se­ments de san­té. « Sans le clus­ter, nous ne nous se­rions ja­mais ren­con­trés », as­surent Phi­lippe Gaert­ner (Pharm’as­sis­tance 87 et PGLT) et Phi­lippe Mazière (Cé­lios Conseil). « Il y a des com­plé­men­ta­ri­tés et un réel po­ten­tiel d’in­no­va­tion », confirme Mar­tine Du­ma­zeaud.

Les clients de ces so­cié­ tés ? Des hô­pi­taux, des la­bo­ra­toires, no­tam­ment, mais aus­si des pa­tients. Les dé­bou­chés ne sont pas seule­ment lo­caux. Des con­tacts sont noués dans le grand sud­ouest, avec les pôles de com­pé­ti­ti­vi­té Can­cer­bio­san­té et Ae­ros­pace Val­ley. Les en­tre­prises visent aus­si l’in­ter­na­tio­nal. En no­vembre, trois étaient pré­sentes au sa­lon Me­di­ca à Düs­sel­dorf. ■

Plus d’in­fos. Sur le site : www.clus­ter­me­di­cal.fr

PHOTO D’ARCHIVES

DES MEMBRES DU CLUS­TER. Par­mi les so­cié­tés : en haut, B Cell De­si­gn et On­co­me­dics ; en bas, Om­ni­dom et Ka­max.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.