Le terrorisme de l’in­té­rieur

Tuer des po­li­ciers et des mi­li­taires est une di­rec­tive ve­nue de l’état is­la­mique

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Le porte-pa­role of­fi­ciel de l’or­ga­ni­sa­tion État is­la­mique ne cesse d’ex­hor­ter ses par­ti­sans à pas­ser à l’ac­tion dans leurs pays d’ori­gine contre les po­li­ciers et les mi­li­taires.

En as­sas­si­nant un po­li­cier et sa femme, La­ros­si Ab­bal­la a sui­vi à la lettre les consignes du groupe État is­la­mique (EI) qui place les forces de l’ordre oc­ci­den­tales en tête de liste de ses cibles.

Le porte­pa­role of­fi­ciel de l’or­ga­ni­sa­tion, le sy­rien Abou Mo­ham­med Al­ad­na­ni, ne cesse d’ex­hor­ter ses par­ti­sans à pas­ser à l’ac­tion dans leurs pays d’ori­gine contre les po­li­ciers et mi­li­taires des pays de la coa­li­tion en­ga­gés dans la lutte contre l’or­ga­ni­sa­tion, en Sy­rie et en Irak.

Sept po­li­ciers et mi­li­taires ont per­du la vie dans des at­taques is­la­mistes en France de­puis quatre ans.

Dans un long mes­sage au­dio dif­fu­sé en sep­tembre 2014 par Al Fur­qan, le prin­ci­pal mé­dia de L’EI, il lance : « Le­vez­vous, mo­no­théistes, et dé­fen­dez votre État de­puis votre lieu de ré­si­dence, où qu’il soit […] At­ta­quez les sol­dats des ty­rans, leurs forces de po­lice et de sé­cu­ri­té, leurs ser­vices de ren­sei­gne­ments et leurs col­la­bo­ra­teurs. »

« Sol­dat du ca­li­fat »

Comme La­ros­si Ab­bal­la, Al­ad­na­ni en­cou­rage ceux qu’il nomme « les sol­dats du ca­li­fat » à uti­li­ser n’im­porte quelle arme dis­po­nible.

« Si vous ne pou­vez pas faire sau­ter une bombe ou ti­rer une balle », leur dit­il. « Dé­brouillez­vous pour vous re­trou­ver seul avec un in­fi­dèle fran­çais ou amé­ri­cain et fra­cas­sez­lui le crâne avec une pierre, tuez­le à coups de cou­teau, ren­ver­sez­le avec votre voi­ture, je­tez­le d’une fa­laise, étran­glez­le, em­poi­son­nez­le. »

« Ne consul­tez per­sonne et ne cher­chez de fat­wa de per­sonne », pour­suit­il dans cet en­re­gis­tre­ment, qui a de­puis été par­ta­gé et dif­fu­sé par des mil­liers de sites in­ter­net. « Que l’in­fi­dèle soit com­bat­tant ou ci­vil est sans im­por­tance. Leur sen­tence est la même : ce sont tous deux des en­ne­mis. Leur sang est per­mis. »

« Mi­nistre des attentats »

Ce­lui que les mi­lieux dji­ha­distes nomment « le cheikh Ad­na­ni » est au fil des mois de­ve­nu une fi­gure im­por­tante au sein de L’EI, au point que les ser­vices de ren­sei­gne­ment oc­ci­den­taux ont ten­dance à le consi­dé­rer comme le « mi­nistre des attentats », qui pour­rait être char­gé, en plus de mo­ti­ver des dji­ha­distes iso­lés, de su­per­vi­ser des cam­pagnes de ter­ reur en Oc­ci­dent.

Ori­gi­naire de la ré­gion d’id­lib, dans le Nord de la Sy­rie, c’est un vé­té­ran du dji­had an­ti­amé­ri­cain en Irak, où il s’est ren­du dès 2003.

De­puis mars 2012, et l’as­sas­si­nat par Mo­ha­med Me­rah de trois mi­li­taires à Tou­louse et Mon­tau­ban, les po­li­ciers et sol­dats fran­çais ont ré­gu­liè­re­ment été pris pour cible par des dji­ha­distes, agis­sant le plus sou­vent iso­lé­ment.

Sé­rie noire

Ain­si, en dé­cembre 2014, un jeune homme agresse avec un cou­teau, au cri d’al­lah ak­bar, des po­li­ciers en fac­tion de­vant le com­mis­sa­riat de Joué­lesTours.

En jan­vier 2015, deux po­li­ciers meurent dans les attentats is­la­mistes à Pa­ris com­mis par les frères Ché­rif et Saïd Koua­chi. Puis une po­li­cière mu­ni­ci­pale est abat­tue près de Pa­ris, par Amé­dy Cou­li­ba­ly qui va le len­de­main at­ta­quer un su­per­mar­ché ca­sher.

Un an plus tard, le 7 jan­vier 2016, c’est en­core à l’arme blanche (un ha­choir de bou­cher) qu’un jeune Tu­ni­sien tente d’at­ta­quer les po­li­ciers en fac­tion de­vant un com­mis­sa­riat pa­ri­sien. Il est abat­tu avant de pou­voir s’en ser­vir. Ce qui res­sem­blait à une cein­ture ex­plo­sive nouée au­tour de sa taille s’est ré­vé­lée fac­tice. ■

PHOTO AFP

JOUÉ-LES-TOURS. Le 20 dé­cembre 2014, un homme ar­mé d’un cou­teau agresse des po­li­ciers en fac­tion au cri de Al­lah ak­bar.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.