Des di­zaines de mil­liers à Pa­ris

Un mil­lion à Pa­ris se­lon les syn­di­cats FO, CGT et So­li­daires, 80.000 se­lon la po­lice

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Phi­lippe Mar­ti­nez avait an­non­cé une ma­ni­fes­ta­tion qui res­te­rait dans les mé­moires. Les chiffres di­vergent for­te­ment entre or­ga­ni­sa­teurs et po­lice.

Plu­sieurs di­zaines de mil­liers d’op­po­sants à la loi Tra­vail, ac­tuel­le­ment en dé­bat au Sé­nat, ont ma­ni­fes­té de­puis la place d’italie en di­rec­tion des In­va­lides à Pa­ris. Ils étaient un mil­lion se­lon les syn­di­cats FO, CGT et So­li­daires. Et se­lon la CGT, 1,3 mil­lion dans toute la France. La pré­fec­ture de po­lice a pour sa part vu entre 75.000 et 80.000 ma­ni­fes­tants à Pa­ris et 125.000 en France.

Cette jour­née de « mo­bi­li­sa­tion na­tio­nale », en plein Eu­ro, n’a pas em­pê­ché de nom­breux ras­sem­ble­ments aus­si en ré­gions, et les syn­di­cats contes­ta­taires ont re­fu­sé d’y voir « un ba­roud d’hon­neur ».

Avant le dé­part du cor­tège, le numéro un de la CGT, Phi­lippe Mar­ti­nez, avait af­fir­mé que la dé­ter­mi­na­tion des op­po­sants était « in­tacte ». Dans le cor­tège pa­ri­sien, beau­coup de ma­ni­fes­tants fai­saient part éga­le­ment de leur vo­lon­té de ne « pas lâ­cher ».

Dé­fi­lés en pro­vince

Mal­gré l’af­flux de plus de 600 cars vers Pa­ris, se­lon la CGT, des ma­ni­fes­ta­tions ont ras­sem­blé des mil­liers de per­sonnes par­tout en France. « Les jeunes dans la ga­lère, les vieux dans la mi­sère, cette so­cié­té­là on n’en veut pas », scan­daient les ma­ni­fes­tants à Lyon, où la pré­fec­ture dé­nom­brait 3.800 par­ti­ci­pants, la CGT 10.000. Ils étaient 1.900 à Rennes se­lon la pré­fec­ture, 5.000 se­lon les syn­di­cats, entre 6.000 et 30.000 à Tou­louse, 5.000 à Mar­seille se­lon la po­lice, tan­dis que les ma­ni­fes­tants an­non­çaient pas moins de 140.000 par­ti­ci­pants.

Cette mo­bi­li­sa­tion à l’ap­pel de l’in­ter­syn­di­cale (CGT, FSU, FO, So­li­daires, Unef, UNL, Fidl) pour le re­trait d’un texte ju­gé trop fa­vo­rable aux en­tre­prises et fac­teur de « ré­gres­sion so­ciale » pour les sa­la­riés, ar­rive en point d’orgue d’une sé­rie de grèves dans des sec­teurs clés comme les raf­fi­ne­ries ou à la SNCF, qui s’étiolent de­puis quelques jours.

« Pas d’es­souf­fle­ment »

Hier, des ini­tia­tives étaient or­ga­ni­sées un peu par­tout, avec des bar­rages fil­trants, la pour­suite du blo­cage d’in­ci­né­ra­teurs de dé­chets, une baisse de pro­duc­tion dans le sec­teur de l’éner­gie.

Le port in­dus­triel de Mar­seille, et no­tam­ment les ter­mi­naux pé­tro­liers sont « en grève et blo­qués de­puis 4 se­maines », ex­plique l’un des res­pon­sables de la CGT Do­ckers dans la ma­ni­fes­ta­tion mar­seillaise. « Le mou­ve­ment n’est pas en train de s’es­souf­fler du tout. On ne fait pas ça en dé­pit du bon sens, on fait ça par convic­tion », dit­il.

Dans la ca­pi­tale, la tour Eif­fel a été fer­mée en rai­son de la grève d’une par­tie du per­son­nel.

Ni re­trait, « ni dé­tri­co­ta­ ge », mar­tèle de son cô­té le gou­ver­ne­ment qui a eu re­cours à l’ar­ticle 49­3 pour faire adop­ter le texte sans vote à l’as­sem­blée na­tio­nale.

« Je ne crains rien, j’écoute bien sûr, le dia­logue avec les par­te­naires so­ciaux est per­ma­nent », avait as­su­ré lun­di le Pre­mier mi­nistre, Ma­nuel Valls, tout en as­su­rant que l’ar­ticle 2, le plus contes­té, qui fait pri­mer l’ac­cord d’en­tre­prise sur la branche, « ne se­ra pas chan­gé ».

« Pro­jet équi­li­bré » se­lon Ber­ger

Laurent Ber­ger, numéro un de la CFDT, a de nou­veau dé­fen­du un pro­jet « équi­li­bré ».

En plein Eu­ro de foot­ball, l’exé­cu­tif table dé­sor­mais sur le coup de barre à droite que le Sé­nat de­vrait ap­por­ter au texte pour ras­sem­bler son camp et faire re­cu­ler la contes­ta­tion.

Dans ce bras de fer, les lignes semblent pour­tant bou­ger : le numéro un de la CGT et la mi­nistre du Tra­vail se re­ver­ront ven­dre­di pour la pre­mière fois de­puis dé­but mars, pour « cla­ri­fier les choses et mettre sur la table les pro­po­si­tions de la CGT », ex­plique­t­on au mi­nis­tère.

Sans lien avec la loi Tra­vail, les pi­lotes d’air France ont pré­vu une der­nière jour­née de grève hier. ■

PHOTO AFP

PA­RIS. La CGT très ma­jo­ri­tai­re­ment pré­sente dans les cor­tèges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.