Un nou­veau re­gard sur l’ar­chi­tec­ture

Lau­réats du prix na­tio­nal AJAP 2016, le Bri­viste Aymeric An­toine et l’au­ver­gnat Pierre Du­four prônent une ar­chi­tec­ture qui conjugue sim­pli­ci­té et du­ra­bi­li­té.

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Fré­dé­ric Ra­biller fre­de­ric.ra­biller@cen­tre­france.com

Les deux as­so­ciés en­tendent faire souf­fler un vent nou­veau sur l’ar­chi­tec­ture. L’au­ver­gnat Pierre Du­four et le Bri­viste Aymeric An­toine se sont dis­tin­gués tout ré­cem­ment au ni­veau na­tio­nal en re­ce­vant le prix AJAP 2016 (Al­bums des jeunes ar­chi­tectes et pay­sa­gistes) dé­cer­né par le mi­nis­tère de la Culture et de la Com­mu­ni­ca­tion.

De quoi don­ner une belle vi­si­bi­li­té à ces deux jeunes ar­chi­tectes de 28 et 30 ans, di­plô­més de l’école de Cler­mont­fer­rand et as­so­ciés dans l’agence An­toine Du­four Ar­chi­tectes. Deux pas­sion­nés par leur mé­tier pour qui l’ar­chi­tec­ture doit être « mo­dé­rée et ré­ser­vée ».

Faire beau­coup avec peu

Un es­prit qui a pré­si­dé aux six pro­jets pré­sen­tés dans le cadre du concours de L’AJAP 2016 : les ré­ha­bi­li­ta­tions de la mai­rie et du centre bourg du vil­lage de Sainte­anas­ta­sie dans le Can­tal, de si­los cé­réa­liers dans le centre­ville de Rouen, d’un pe­tit im­meuble place des Vosges à Pa­ris, d’une mai­son en Corse et le ré­amé­na­ge­ment d’un ter­rain dans le Puy­de­dôme.

Des pro­jets dif­fé­rents mais qui prennent tous en compte une vo­lon­té « de faire beau­coup avec peu » se­lon Aymeric An­toine. Une dé­marche de du­ra­bi­li­té que l’on re­trouve dans le ré­amé­na­ge­ment d’une par­celle pour la créa­tion d’un pa­villon d’été dans le Puy­de­dôme, l’un des deux pro­jets avec ce­lui de Sainte­anas­ta­sie a avoir dé­bou­ché sur une com­mande concrète. « Nous avons ré­cu­pé­ré les pierres d’un trans­for­ma­teur EDF qui avait été dé­mo­li à proxi­mi­té pour les uti­li­ser pour réa­li­ser un mur de ter­ras­se­ment sur le ter­rain », ex­plique Aymeric An­toine.

Pour les deux as­so­ciés, la ques­tion es­sen­tielle de leur mé­tier est : « Pour­quoi construire un bâ­ti­ment avec des res­sources qui viennent de loin alors que l’on peut se ser­vir de celles dis­po­nibles lo­ca­le­ment ? ».

Une nou­velle gé­né­ra­tion d’ar­chi­tectes pour qui « tout ce qui ne sert à rien ne doit pas être fait » et qui n’est pas fran­che­ment adepte des mai­sons ou des bâ­ti­ments réa­li­sés avec beau­coup d’ef­fets. « Au­jourd’hui, les bâ­ti­ments sont de plus en plus tech­niques. Ils coûtent chers en en­tre­tien et en éner­gie. Il vaut mieux par exemple une ven­ti­la­tion na­tu­relle qu’une cli­ma­ti­sa­tion ». Le duo bran­dit haut l’étendard de la sim­pli­ci­té.

Jus­te­ment ce prix dé­cro­ché au ni­veau na­tio­nal va per­mettre à Aymeric An­toine et Pierre Du­ four de dé­fendre leur re­gard sur l’ar­chi­tec­ture et leur per­mettre d’ac­cé­der plus fa­ci­le­ment à des com­mandes pu­bliques. Leur tra­vail se­ra ex­po­sé à la ci­té de l’ar­chi­tec­ture et du pa­tri­moine à Chaillot et ils par­ti­ci­pe­ront à des confé­rences dans des écoles d’ar­chi­tec­ture en France et à l’étran­ger.

De quoi étof­fer un par­cours pro­fes­sion­nel dé­jà bien consé­quent. As­sis­tants chez Marc Ba­ra­ni (Grand Prix de l’ar­chi­tec­ture 2013) pour Pierre Du­four et chez Do­mi­nique Per­rault (qui a réa­li­sé la Bi­blio­thèque na­tio­nale de France) pour Aymeric An­toine. Ru­ra­li­té, pa­tri­moine, res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment, les deux jeunes ar­chi­tectes en­tendent tra­vailler sur toutes les échelles, croi­ser les dis­ci­plines, mul­ti­plier les ré­flexions.

« L’ar­chi­tecte peut chan­ger le monde »

« L’ar­chi­tecte peut chan­ger le monde, chan­ger ce qui se fait ac­tuel­le­ment », as­sure Aymeric An­toine. Pour le jeune Bri­viste, faire ap­pel à un ar­chi­tecte pour construire sa mai­son per­met de l’op­ti­mi­ser dans tous ses as­pects et ne re­vient pas plus cher dans la du­rée que les mai­sons ca­ta­logues pro­po­sées par les pro­mo­teurs.

« On ne construit pas une mai­son dans le Nord de la France comme on construit une mai­son dans le Sud », af­firme­t­il. ■

PHOTO DR

DUO. Pierre Du­four (à gauche) et Aymeric An­toine, les deux jeunes ar­chi­tectes lau­réats du prix AJAP 2016.

© AN­TOINE DU­FOUR AR­CHI­TECTES

SAINTE-ANAS­TA­SIE. Le pro­jet d’amé­na­ge­ment du centre bourg du vil­lage du Can­tal.

© AN­TOINE DU­FOUR AR­CHI­TECTES

CORSE. L’un des six pro­jets des deux lau­réats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.