Pre­mier­pas­ver­su­ne­ré­no­va­tio­nur­baine

Des études lan­cées sur Ri­vet, Gaubre­tu­jac et aux Cha­pé­lies dans le cadre de l’an­ru

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Fré­dé­ric Ra­biller

Les quar­tiers de Ri­vet, des Cha­pé­lies et de Gaubre-tu­jac sont concer­nés par un pro­jet de ré­no­va­tion ur­baine. Des études sur le bâ­ti et les équi­pe­ments vont être lan­cées.

Un nou­veau pas dans la prise en compte ur­baine, so­ciale et éco­no­mique des quar­tiers prio­ri­taires de Brive a été fran­chi, mar­di, avec la si­gna­ture du pro­to­cole de pré­fi­gu­ra­tion du pro­jet de re­nou­vel­le­ment ur­bain (*).

Dans la droite ligne du Contrat de ville de la Com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion du bas­sin de Brive si­gné en juillet der­nier, ce do­cu­ment va per­mettre de lan­cer des études préa­lables à des pro­grammes de tra­vaux sur les quar­tiers de Ri­vet, de Gaubre­tu­jac et des Cha­pé­lies.

Une pre­mière ex­per­tise a dé­jà été ef­fec­tuée concluant sur Ri­vet à un quar­tier qui se dé­grade, « entre amorce de dé­cro­chage et dé­fi­cit glo­bal de struc­tu­ra­tion ». Pour le maire, Fré­dé­ric Sou­lier, il se­ra né­ces­saire de « tra­vailler sur le lo­ge­ment, l’es­pace pu­ blic, le com­merce. Il faut re­pen­ser ce quar­tier dans son en­semble », no­tant au pas­sage que Ri­vet est le seul quar­tier prio­ri­taire à ne pas pos­sé­der de centre so­cio­cultu­rel. Gaubre­tu­jac fonc­tionne au­jourd’hui comme « une ville dans la ville », le quar­tier doit s’ou­vrir sur l’ex­té­rieur. Quant aux Cha­pé­lies, le quar­tier, qui a dé­jà bé­né­fi­ cié d’un pro­gramme de ré­no­va­tion ur­baine, connaît « une évo­lu­tion de peu­ple­ment qui reste in­cer­taine » avec de nom­breux lo­ge­ments va­cants.

Une pre­mière étude de six mois per­met­tra de réa­li­ser un diag­nos­tic tech­nique du bâ­ti et de pro­po­ser le meilleur scé­na­rio pour les fu­turs pro­jets d’amé­na­ge­ment : dé­mo­li­tion, ré­ ha­bi­li­ta­tion ou ré­no­va­tion lourde.

Jean­pierre Tronche, pré­sident de Brive Ha­bi­tat, bailleur so­cial pos­sé­dant 60 % du pa­tri­moine im­mo­bi­lier sur les trois quar­tiers, pré­ci­sant que la moyenne d’âge des lo­ge­ments se monte à 35 ans avec des barres da­tant des an­nées 1960 et 1970. Le pré­sident de Brive Ha­bi­tat pen­chant pour l’ave­nir pour un mo­dèle pa­villon­naire ou se­mi­col­lec­tif.

Deux autres études qui s’éta­le­ront sur un an per­met­tront de pré­ci­ser et de ca­li­brer le pro­gramme d’amé­na­ge­ment et d’équi­pe­ment sur les quar­tiers de Ri­vet et de Gaubre­tu­jac.

Une concer­ta­tion se­ra mise en place du­rant la phase d’étude avec des ate­liers de dis­cus­sion qui réuni­ront ha­bi­tants, re­pré­sen­tants d’as­so­cia­tions, élus et ser­vices tech­niques. Et des ate­liers plus spé­ci­fiques sur Ri­vet et Gaubre­tu­jac pour dé­fi­nir le pro­gramme d’équi­pe­ments des deux quar­tiers prio­ri­taires.

Un parc im­mo­bi­lier de 35 ans de moyenne d’âge

La mise en oeuvre des conclu­sions des études se fe­ra fin 2017, dé­but 2018. Le coût to­tal des trois études se monte à 200.000 € fi­nan­cés par l’an­ru (68.000 €), la Ville de Brive (48.000 €), la Caisse des dé­pôts et consi­gna­tion (32.000 €) et la Com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion (28.000 €). ■

(*) Les si­gna­taires : l’agence na­tio­nale de ré­no­va­tion ur­baine, la Com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion du bas­sin de Brive, la Ville de Brive, Brive Ha­bi­tat, la Caisse des dé­pôts et consi­gna­tions, les Conseils dé­par­te­men­tal et ré­gio­nal.

PHOTO D’ARCHIVES PAS­CAL PER­ROUIN

RI­VET. « Un quar­tier qu’il faut re­pen­ser dans son en­semble » se­lon le maire, Fré­dé­ric Sou­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.