L’ir­lande du Nord de­vra mus­cler son jeu contre l’ukraine

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 -

Mus­cler son jeu : l’ir­lande du Nord doit aban­don­ner sa fri­lo­si­té ini­tiale afin d’ar­ra­cher une vic­toire in­dis­pen­sable pour gar­der un es­poir de qua­li­fi­ca­tion jeu­di à Lyon (18 heures) contre l’ukraine, elle aus­si dos au mur dans le groupe C.

Les Nord­ir­lan­dais, dé­faits en ou­ver­ture par la Pologne (1­0), bou­cle­ront en­suite la pre­mière phase contre les cham­pions du monde al­le­mands, vain­queurs di­manche de l’ukraine (2­0).

« L’ob­jec­tif est main­te­nant de ga­gner jeu­di », a dé­cla­ré le dé­fen­seur Ga­reth Mc Au­ley. Nous avons be­soin d’un ré­sul­tat mais une vic­toire nous don­ne­rait une grande confiance pour le der­nier match », ren­ché­rit l’ar­rière cen­tral Jon­ny Evans dé­cri­vant la ren­contre « comme une fi­nale de coupe ».

Mar­quer sur coups de pied ar­rê­tés

Du coup, il pour­rait ali­gner un deuxième at­ta­quant au cô­té de Kyle Laf­fer­ty, au­teur de sept buts lors des qua­li­fi­ca­tions, à choi­sir entre Co­nor Wa­shing­ton ou Ja­mie Ward.

Contre la Pologne, « Kyle était iso­lé de­vant comme lors des matchs de qua­li­fi­ca­tion et nous avions réus­si à ga­gner ain­si, a tou­te­fois tem­pé­ré O’neill. Il faut ré­flé­chir com­ment re­pro­duire ce que nous avons fait du­rant les qua­li­fi­ca­tions pour les deux der­nières ren­contres ».

Contre la Pologne, l’ir­lande du Nord a sur­tout man­qué du « figh­ting spi­rit » qui lui per­met de com­pen­ser ses la­cunes tech­niques, no­tam­ment sur coups de pieds ar­rê­tés.

« Nous sommes dé­çus. Du­rant les qua­li­fi­ca­tions nous avions trou­vé les moyens de mar­quer sur coups francs ou cor­ners mais nous n’avons pas su jouer de bons bal­lons sur ces phases de jeu », a sou­li­gné O’neill.

Le sé­lec­tion­neur évoque « un grand dé­fi » pour dé­crire cette confron­ta­tion face à l’ukraine, qui n’a pas dé­mé­ri­té contre l’al­le­magne, se pro­cu­rant plu­sieurs oc­ca­sions grâce à un gros pres­sing et des contres ra­pides.

Un dé­fi d’au­tant plus grand que la plu­part des sé­lec­tion­nés nord­ir­lan­dais manquent d’ex­pé­rience au plus haut ni­veau. Cer­tains jouent seule­ment en League One (3e di­vi­sion an­glaise, ndlr) et l’équipe na­tio­nale n’a plus joué de grand tour­noi in­ter­na­tio­nal de­puis 30 ans.

Par ailleurs, les joueurs ont été très émus par le dé­cès a prio­ri ac­ci­den­tel d’un jeune (24 ans) sup­por­ter, Dar­ren Rod­gers, di­manche à Nice. La fé­dé­ra­tion nord­ir­lan­daise a de­man­dé à L’UEFA de jouer avec un bras­sard noir et que soit res­pec­tée une mi­nute de si­lence. Les fans ont, eux, dé­jà dé­ci­dé une mi­nute d’ap­plau­dis­se­ments à la 24e mi­nute la ren­contre face à l’ukraine. ■

ÉQUIPES PRO­BABLES

Ukraine. Pya­tov - Fe­dets­kiy, Ra­kits­kiy, Kha­che­ri­di, Shev­chuk Yar­mo­len­ko, Ste­pa­nen­ko, Ko­va­len­ko (ou Sy­dor­chuk), Ko­no­plyan­ka - Zo­zu­lya, Se­lez­nyov Ir­lande du Nord. Mcgo­vern - Ca­th­cart, Mcau­ley, J. Evans - Mcnair, Da­vis, Baird, Nor­wood, Dal­las Ward - Laf­fer­ty.

DÉ­LI­CAT. Tout comme l’ir­lande du Nord, Yar­mo­len­ko et l’ukraine sont dos au mur mais partent fa­vo­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.