Gé­rard, la Bayle étoile

Der­nier pré­sident de la Ligue avant L’AG, sa­me­di

La Montagne (Brive) - - Sports Limousin - Ke­vin Cao Twit­ter : @ke­vin­cao87

Il vit ses der­nières heures en tant que pré­sident d’une Ligue du Limousin de ju­do qui dis­pa­raî­tra sa­me­di. L’oc­ca­sion de mettre en lu­mière un bé­né­vole de l’ombre.

Il baisse la tête. Tente vai­ne­ment de mas­quer les tré­mo­los qui en­tre­coupent ses pro­pos. Es­suie dis­crè­te­ment une larme. Puis lâche, dans un souffle de tris­tesse : « Il s’ap­pe­lait Ch­ris­tophe. Il est par­ti à l’ar­mée et il n’est ja­mais re­ve­nu ».

Ch­ris­tophe ? La rai­son pour la­quelle Gé­rard Bayle est là, dans un bu­reau, dé­sor­mais sans vie, à conter son his­toire, son par­cours. Sans cet ami d’en­fance, ce­lui qui vit le jour à Saint­laurent­les­eglises, 63 ans plus tôt, ne se­rait ja­mais mon­té sur un ta­ta­mi. « Lors­qu’on avait 18 ans, il nous avait con­seillé de faire un es­sai », se sou­vient le pe­tit­fils d’agri­cul­teurs.

L’es­sai s’est trans­for­mé en pas­sion dé­vo­rante, dé­bor­dante : « À chaque étape de ma car­rière ou à chaque fois que je re­mets une mé­daille, je pense à lui. Je me dis qu’il doit être content là­haut ». Gé­rard n’a ja­mais été aban­don­né par sa bonne étoile.

Grâce à elle, ou pour elle, il a for­mé de nom­breux ga­mins à Châ­teau­pon­sac, les en­voyant par di­zaines au pôle es­poirs de Li­moges. Pour Mi­chel Dou­blon, son Conseiller tech­nique ré­gio­nal (CTR) : « Il est em­preint de va­leurs hu­maines. Il aime al­ler au contact des gens sans au­cune dis­tinc­tion ».

« Il aime al­ler au contact des gens »

L’in­té­res­sé confirme à de­mi­mot : « J’aime bien al­ler voir les jeunes, les pré­si­dents, les profs, les cadres tech­niques, etc. ». Après deux man­dats au co­mi­té dé­par­te­men­tal et deux à la Ligue du Limousin, sa ré­cente fonc­tion de pré­sident l’y oblige. Mais pour lui c’est na­tu­rel. L’an­cien em­ployé à la ville de Li­moges est un homme du peuple. 100 % au­then­tique. La der­nière fois, une dame lui de­man­da pour­quoi il se dé­me­nait à ran­ger les tables alors que, quelques mi­nutes plus tôt, il pro­non­çait le dis­cours d’inau­gu­ra­tion d’une com­pé­ti­tion. Avec ses yeux rieurs et son crâne chauve lui­sant, il lui ré­pon­dit par un bon mot et un sou­rire. Comme d’ha­bi­tude.

« Il aime vrai­ment le ju­do, ap­puie Mi­chel Dou­blon. Il n’est pas dans le mi­lieu par va­ni­té ou sou­ci de briller ».

Ser­vi­teur dis­po­nible, Gé­rard n’est pas l’ar­ché­type du di­ri­geant cha­ris­ma­tique ou tri­bun. « Mais il sait faire pas­ser ses idées », confie Dou­blon. « Il est par­fois trop gen­til », ajoute Ja­mal Solh, en­traî­neur à L’UJ Brive. Bayle ne veut frois­ser per­sonne. Quitte par­fois à ne pas tran­cher ?

Sa­me­di, l’élu joue­ra son ave­nir po­li­tique dans la nou­velle grande ré­gion. Il a op­té pour Ch­ris­tian Tes­so­neau après avoir été sur la liste ini­tiale de Phi­lippe Saïd. ■

PHOTO THOMAS JOUHANNAUD

PRÉ­SIDENT. Gé­rard Bayle a vé­cu quatre sai­sons très fruc­tueuses, no­tam­ment en terme de ré­sul­tats, à la tête de la Ligue du Limousin de ju­do.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.