CHAN­GER LES STA­TUTS DU PS POUR DIS­PEN­SER HOL­LANDE D’UNE PRI­MAIRE ?

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

CONGRÈS EX­TRA­OR­DI­NAIRE ? Cam­ba­dé­lis y ré­flé­chit. Le pre­mier se­cré­taire du PS, Jean­ch­ris­tophe Cam­ba­dé­lis, n’a pas ex­clu, hier, de convo­quer un congrès ex­tra­or­di­naire pour mo­di­fier les sta­tuts du PS et dis­pen­ser Fran­çois Hol­lande de par­ti­ci­per à une pri­maire, même si la so­lu­tion qu’il pri­vi­lé­gie est une pri­maire de toute la gauche. « Il y a plu­sieurs pos­si­bi­li­tés. Mon “first best”, c’est la pri­maire de toute la gauche […]. Après, il peut y avoir plu­sieurs autres pos­si­bi­li­tés : un congrès ex­tra­or­di­naire qui per­mette de chan­ger les sta­tuts, une pri­ maire du Par­ti so­cia­liste, […] une dé­si­gna­tion, une confir­ma­tion » du pré­sident de la Ré­pu­blique, a­t­il ex­pli­qué. Les sta­tuts du PS sti­pulent que son can­di­dat à la pré­si­den­tielle doit être dé­si­gné à l’is­sue d’une pri­maire ou­verte dont le ca­len­drier et les mo­da­li­tés au­raient dû être dé­fi­nis au moins un an avant la pré­si­den­tielle. Le TGI de Pa­ris, sai­si par trois adhé­rents qui re­prochent au PS de ne pas res­pec­ter ses propres sta­tuts, a dé­bou­té les plai­gnants dans un ju­ge­ment ren­du hier. Le Conseil na­tio­nal du PS doit se réunir sa­me­di, avec no­tam­ment à son ordre du jour la ques­tion de la pri­maire. Alors que le chef de file des fron­deurs Ch­ris­tian Paul et la lea­der de la mo­tion B (La Fa­brique) Ka­rine Ber­ger ré­clament un en­ga­ge­ment clair du PS dans un pro­ces­sus « ir­ré­ver­sible », avec la fixa­tion dès à pré­sent du ca­len­drier de la pri­maire et des mo­da­li­tés pour être can­di­dat, des res­pon­sables du par­ti craignent que ce­la ne ferme dé­fi­ni­ti­ve­ment la porte à une pri­maire de toute la gauche. Mais, après les congrès du PCF et D’EELV, cette der­nière op­tion semble bien com­pro­mise… ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.