VU DE LA GRANDE RÉ­GION

La Montagne (Brive) - - L'essentiel -

■ Lec­ture : la Cha­rente bon­net d’âne La Cha­rente se place au 4e rang des dé­par­te­ments ayant les plus im­por­tantes dif­fi­cul­tés de lec­ture. 2,37 % des jeunes cha­ren­tais de 17 ans ren­contrent en ef­fet des dif­fi­cul­tés de lec­ture. Un taux bien su­pé­rieur à la moyenne na­tio­nale, qui est 9,9 %, se­lon une étude de la Depp, la Di­rec­tion de l’éva­lua­tion, de la pros­pec­tive et de la per­for­mance, ba­sée sur les tests ef­fec­tués lors des jour­nées dé­fense et ci­toyen­ne­té. Les gar­çons sont plus tou­chés que les filles, in­dique l’étude : 9,3 % des gar­çons ont de faibles ca­pa­ci­tés de lec­ture contre 6 % pour les filles. Par ailleurs, 4,7 % des jeunes de 17 ans sont illet­trés en Cha­rente, contre 4,3 % au ni­veau na­tio­nal. Des chiffres qu’ex­plique le di­rec­teur aca­dé­mique par la pré­ca­ri­té éco­no­mique, la fra­gi­li­té cultu­relle ou en­core le vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion cha­ren­taise. 41 % des jeunes Cha­ren­tais de 0 à 17 ans sont d’ori­gine dé­fa­vo­ri­sée (pa­rents ou­vriers ou sans em­ploi) contre 36 % au ni­veau na­tio­nal. ■

■ Une école cha­ren­taise en lo­ca­tion sur le­bon­coin.fr « A louer : en­semble sco­laire fer­mé par l’edu­ca­tion na­tio­nale, dis­po­nible à comp­ter du 1er juillet. » La com­mune de Ver­rières, 372 ha­bi­tants, a mis en lo­ca­tion, il y a une se­maine, son école sur le site de pe­tites an­nonces. Avec un loyer at­trac­tif, 1 eu­ro par mois, la com­mune cherche à sau­ver son école. Elle doit en ef­fet fer­mer à la fin de l’an­née sco­laire sur dé­ci­sion de l’ins­pec­tion aca­dé­mique. ■

■ La Part des anges au­ra lieu le 22 sep­tembre La Part des anges, la vente ca­ri­ta­tive de co­gnacs d’ex­cep­tion or­ga­ni­sée par le Bu­reau na­tio­nal in­ter­pro­fes­sion­nel du co­gnac, est de re­tour après une pause l’an der­nier. Cette 10e édi­tion, qui au­ra lieu le 22 sep­tembre, se­ra par­rai­née par le chef fran­çais tri­ple­ment étoi­lé Guy Sa­voy. Plus de 600 convives, clients des mai­sons, riches hommes d’af­faires, col­lec­tion­neurs du monde en­tier, par­fois les trois, sont at­ten­dus pour cette vente as­sor­tie d’un dî­ner de ga­la. Après les as­so­cia­tions « Chil­dren in cri­sis » et les Res­tos du coeur en 2014, c’est la fon­da­tion Ap­pren­tis d’au­teuil, qui vient en aide aux en­fants dé­fa­vo­ri­sés, qui bé­né­fi­cie­ra de cette vente. En 2014, 237.600 € avaient été ré­col­tés et la bou­teille la plus chère avait at­teint 39.000 €.■

■ ALPC : la taxe de sé­jour col­lec­tée par Airbnb dans trois villes Bor­deaux, La Ro­chelle et Biar­ritz font par­tie des 18 villes dans les­quelles Airbnb col­lec­te­ra la taxe de sé­jour à par­tir du 1er août. La pla­te­forme amé­ri­caine de lo­ca­tion et de ré­ser­va­tion de lo­ge­ments de par­ti­cu­liers l’a an­non­cé mer­cre­di. Au cours du prin­temps, le maire de Bor­deaux, Alain Jup­pé, était mon­té au cré­neau pour ré­cla­mer le paie­ment de cet im­pôt, qui per­met aux villes et mé­tro­poles de fi­nan­cer une par­tie des dé­penses liées au tou­risme. A Bor­deaux, 3.000 lo­ge­ments sont re­cen­sés sur la pla­te­forme. Une bonne nou­velle donc pour l’of­fice de tou­risme de Bor­deaux mé­tro­pole qui avait chif­fré le manque à ga­gner d’une an­née sans taxe sur de telles lo­ca­tions à 300.000 eu­ros. ■

PHOTO : AFP

AIRBNB. A par­tir du 1er août, la pla­te­forme col­lec­te­ra la taxe de sé­jour à Bor­deaux, Biar­ritz et La Ro­chelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.