Quand construire de­vient une ga­lère

En Haute-vienne, plu­sieurs fa­milles ayant fait ap­pel à un construc­teur en faillite ont vu leur chan­tier se stop­per net. Les re­tards s’ac­cu­mulent, les pro­blèmes aus­si.

La Montagne (Brive) - - Limousin Actualité - Pierre Vi­gnaud pierre.vi­gnaud@cen­tre­france.com

Al­lée des pla­tanes, dans un nou­veau lo­tis­se­ment de Bos­miel’ai­guille en Haute­vienne, les mai­sons en construc­tion sortent de terre comme des cham­pi­gnons en au­tomne. Mais par­mi elles, cer­taines ont été stop­pées en pleine crois­sance.

Noé­mie Re­naud et An­tho­ny Tour­nois, un jeune couple qui a dé­ci­dé, il y a un peu plus d’un an, de se lan­cer dans la construc­tion de leur mai­son, font par­tie de ceux qui ont vu les avan­cées des tra­vaux se stop­per nette. Les par­paings à l’ex­té­rieur son en­core bien vi­sibles, à l’in­té­rieur tout reste à faire. « Nous n’avons ja­mais eu la liste des in­ter­ve­nants qui tra­vaillent sur notre mai­son et dès le dé­but, nous n’avons eu que des pro­blèmes : le conduc­teur des tra­vaux tou­jours en re­tard, le ter­ras­se­ment tou­jours re­mis à plus tard… Nous avons eu beau­coup de mal a contac­té l’en­tre­prise », énu­mère An­tho­ny.

Dans cette al­lée, trois mai­sons sont dans cette si­tua­tion, et toutes de­vant leur mai­son af­fichent le pan­neau CTVL, ou Ea­sy Home (branche low cost de CTVL), des en­tre­prises membres du groupe Fous­ se Construc­tion.

Le construc­teur en li­qui­da­tion ju­di­ciaire

Et si les clients avaient du mal à trou­ver des in­ter­lo­cu­teurs, la rai­son pour­rait s’ex­pli­quer au tri­bu­nal de com­merce d’or­léans. Le group Fousse Construc­tion* ren­contre en ef­fet de sé­rieuses dif­fi­cul­tés fi­nan­ cière. Le 20 mai der­nier, six en­tre­prises de ce groupe ont été pla­cées en li­qui­da­tion ju­di­ciaire.

Une si­tua­tion ca­tas­tro­phique, qui par ef­fet boule de neige se ré­per­cute au­jourd’hui sur les clients. Ces mai­sons neuves qui de­vaient être ha­bi­tables au bout de huit mois de tra­vaux ne sont tou­jours pas ter­mi­nées au bout d’un an. Et loin de là !

À Saint­jouvent, Noé­mie De Al­ve­da, a fait construire et es­pé­rait pou­voir ha­bi­ter dans sa mai­son d’ici le mois de sep­tembre. Mais à chaque étape, les re­tards se sont ac­cu­mu­lés. « De­puis le dé­but de la construc­tion, nous n’avons vu le conduc­teur des tra­vaux qu’une seule fois, fin 2015. Si­non nous sommes sans nou­velle », dé­plore­t­elle. Au­jourd’hui, Noé­mie De Al­ve­da risque de se re­trou­ver avec un loyer et l’em­prunt de 123.000 eu­ros à payer en même temps. « Pour l’ins­tant nous payons que les in­té­rêts. Nous avons de­man­dé à notre banque de re­por­ter le dé­but de nos men­sua­li­tés au mois de jan­vier 2017. Si­non on risque de se re­trou­ver avec 1.200 eu­ros à sor­tir tous les mois. C’est im­pos­sible », ex­plique­t­elle.

Par chance, Noé­mie et son com­pa­gnon, qui ont eux em­prun­té 153.000 eu­ros ne paie­ront de leur cô­té leur pre­mière men­sua­li­té que lors du der­nier ver­se­ment, c’est­àdire, à la fin des tra­vaux.

Du cô­té du ga­rant, on de­mande un peu de pa­tience aux par­ti­cu­liers. « La li­qui­da­tion vient juste d’être pro­non­cée. Il faut lais­ser un peu de temps pour que les choses se mettent en place. Le mois de juin se­ra un mois de tran­si­tion », ex­plique­t­on du cô­té de Vers­pi­ren, cour­tier en as­su­rances char­gé du dos­sier par le ga­rant fi­nan­cier HCC.

Se­lon cette en­tre­prise, qui a re­pris en­vi­ron 150 chan­tiers sur l’en­semble de la France (sur 400 au to­tal), les dos­siers tech­niques ont été confiés à des construc­teurs par­te­naires dé­but juin. Ces der­niers doivent réa­li­ser un état des lieux et un de­vis de re­prise qui se­ront va­li­dés ou non par le ga­rant. « En­suite c’est au client de dé­ci­der s’il sou­haite faire confiance au ga­rant ou non. C’est du cas par cas », confie­t­on. ■

(*) Mal­gré nos mul­tiples ap­pels nous ne sommes pas par­ve­nus à avoir un in­ter­lo­cu­teur au sein de cette en­tre­prise.

PHOTO P. LACHENAUD

CHAN­TIER. Noé­mie Re­naud et An­tho­ny Tour­nois at­tendent la re­prise des tra­vaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.