« On va s’ins­pi­rer des pros »

La Montagne (Brive) - - Sports Limousin - Jean-ch­ris­tophe Bour­din

Meh­dy Ma­ry est pas­sé du vert de L’AS­VEL au vert du CSP. Sans tran­si­tion mais avec plai­sir et en­vie.

■ Vous êtes de pas­sage à Li­moges, quel était le but de cette pre­mière vi­site ? Dé­jà de trou­ver un lo­ge­ment pour ma femme et mes deux en­fants. En­suite de prendre les pre­miers con­tacts. C’est ain­si que j’ai as­sis­té à l’en­traî­ne­ment de l’équipe de Na­tio­nale 3 de l’as­so­cia­tion.

« Être per­çu comme un club for­ma­teur »

■ Pou­vez-vous re­ve­nir sur la fa­çon dont se sont dé­rou­lées les choses jus­qu’à votre si­gna­ture au CSP ? J’ai eu les pre­miers con­tacts au len­de­main de notre éli­mi­na­tion avec L’AS­VEL en demi­finale du Tro­phée du fu­tur par le Pa­ris­le­val­lois. C’était fin mai. En­suite, ce fut le dé­rou­le­ment clas­sique avec les ren­contres et les en­tre­tiens.

■ À un mo­ment, votre nom a cir­cu­lé du cô­té d’or­léans… Oui, Pierre Vincent sou­hai­tait m’avoir comme as­ sis­tant, mais ça ne s’est pas fait, je suis à Li­moges et j’en suis très content.

■ Qu’est-ce qui a mo­ti­vé votre dé­ci­sion ? D’abord la vo­lon­té du club d’in­ves­tir dans la for­ma­tion. C’est im­por­tant de sa­voir qu’il y a une vraie en­vie de s’en­ga­ger dans ce sens.

■ Mal­gré la baisse des moyens… Il faut aus­si avoir de bonnes idées afin d’avoir des ré­sul­tats et ain­si d’in­ves­tir en­core plus sur la for­ma­tion. ■ Les ré­sul­tats sont in­dis­pen­sables ? Il faut qu’on par­vienne à être per­çu comme un club for­ma­teur, qui sort des joueurs qui ar­rivent à jouer en pro. Et à par­tir de là, on peut avoir des ré­sul­tats et sur­tout at­ti­rer des joueurs même si le fait de s’ap­pe­ler Li­moges est dé­jà un grand atout.

■ Vous avez es­sen­tiel­le­ment tra­vaillé dans la for­ma­tion, peut-on vous mettre l’éti­quette de spé­cia­liste de la for­ma­tion ? Elle ne me dé­ range pas. C’est vrai que j’ai beau­coup tra­vaillé avec les jeunes, mais j’ai aus­si été pen­dant 7 ans as­sis­tant de l’équipe pre­mière. Et c’est im­por­tant de ne pas être dé­con­nec­té du ni­veau pro­fes­sion­nel pour éva­luer les qua­li­tés né­ces­saires pour jouer au plus haut ni­veau.

■ La pré­sence de Dule Vu­jo­se­vic a-t-elle pe­sé dans votre dé­ci­sion ? Com­plè­te­ment et mon sou­hait est de pou­voir ob­ser­ver au quo­ti­dien un coach de cette re­nom­mée qui a fait beau­coup de for­ma­tion. C’est une au­baine.

■ Comment voyez-vous les choses ? J’au­rai un groupe de 8­9 gar­çons avec des ca­dets. Au­jourd’hui, il nous manque deux joueurs avec les­quels les choses sont bien en­ga­gées. On va s’ins­pi­rer de ce qui se fait chez les pros pour le dé­cli­ner chez les jeunes. Je sou­haite aus­si créer une vraie pas­se­relle avec l’as­so­cia­tion pour col­la­bo­rer au maxi­mum. ■

PHOTO J.-C. BOUR­DIN

ES­POIRS. Claude Bo­lot­ny (à gauche), le res­pon­sable du centre de for­ma­tion, et Meh­dy Ma­ry le nou­veau coach.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.