Un rap­pel de fac­ture de 27 eu­ros sur 18 mois

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Le rat­tra­page qui de­vra être ap­pli­qué par EDF aux 28 mil­lions de clients sou­mis à ses ta­rifs ré­gle­men­tés de vente se­ra d’en­vi­ron « un eu­ro et demi par mois sur dix-huit mois ».

Ce rat­tra­page dé­coule de la dé­ci­sion mer­cre­di du Conseil d’état, an­nu­lant un ar­rê­té qui avait en­traî­né au 1er no­vembre 2014 une hausse de 2,5 % des ta­rifs ré­gle­men­tés, la ju­geant in­suf­fi­sante. « Ce­la fait une tren­taine d’eu­ros à ré­par­tir sur 18 mois », a ajou­té Sé­go­lène Royal, qui s’ex­pri­mait sur Eu­rope 1, soit plus de 750 mil­lions d’eu­ros en tout pour les clients tou­jours as­su­jet­tis au ta­rif ré­gle­men­té. La hausse des ta­rifs de 2,5 % au 1er no­vembre 2014, fai­sait elle­même suite au gel d’une hausse de 5 % cen­sée in­ter­ve­nir le 1er août de la même an­née.

Nou­veau cal­cul

Le gou­ver­ne­ment avait à l’époque vou­lu ap­pli­quer une hausse plus mo­dé­rée des ta­rifs, cen­sés cou­vrir les coûts D’EDF, pour pré­ser­ver le pou­voir d’achat des consom­ma­teurs. Ce gel a aus­si été an­nu­lé par le Conseil d’état. De­puis, la mé­thode de cal­cul des ta­rifs ré­gle­men­tés a été ré­for­mée et c’est la Com­mis­sion de ré­gu­la­tion de l’éner­gie qui fixe leur évo­lu­tion une fois par an en pre­nant en compte no­tam­ment l’évo­lu­tion du prix du cou­rant sur le mar­ché de gros.

In­ter­ro­gée sur l’évo­lu­tion des ta­rifs en 2016 et 2017, Sé­go­lène Royal a es­ti­mé qu’ils de­vraient aug­men­ter de « moins de 1 %, peut être aux alen­tours de 0,5 % ». Mais ce rat­tra­page pour­rait ne pas être le der­nier.

Les four­nis­seurs d’éner­gie concur­rents D’EDF comme Di­rect Éner­gie, Eni ou Lam­pi­ris, re­grou­pés au sein de l’anode (As­so­cia­tion na­tio­nale des opé­ra­teurs dé­taillants en éner­gie) ont dé­po­sé un autre re­cours de­vant le Conseil d’état contre l’aug­men­ta­tion des ta­rifs de 2,5 % in­ter­ve­nue le 1er août 2015.

La four­ni­ture d’élec­tri­ci­té aux par­ti­cu­liers n’est plus un mo­no­pole D’EDF de­puis juillet 2007. Dé­but juin, 3,85 mil­lions de clients, soit 12 %, avaient op­té pour une offre de mar­ché, pro­po­sée par à la fois par EDF et des four­nis­seurs concur­rents. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.