Royal veut in­ter­dire les néo­ni­co­ti­noïdes

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

La mi­nistre de l’en­vi­ron­ne­ment « met­tra tout son poids dans la ba­taille » pour que soit vo­tée l’in­ter­dic­tion des néo­ni­co­ti­noïdes, pesticides ag­gra­vant la mor­ta­li­té des abeilles.

« Je vais prendre mes res­pon­sa­bi­li­tés de mi­nistre char­gée de l’en­vi­ron­ne­ment pour en ef­fet faire en sorte que cette in­ter­dic­tion soit vo­tée », a dit Sé­go­lène Royal sur Eu­rope 1, à quelques jours du pas­sage en deuxième lec­ture du texte à l’as­sem­blée na­tio­nale.

« Je se­rai pré­sente à l’as­sem­blée na­tio­nale pour mettre tout mon poids dans cette ba­taille, afin que la dé­ci­sion soit prise », a­t­elle ajou­té.

Si la sup­pres­sion d’ici deux ans de ces sub­stances a le sou­tien de Sé­go­lène Royal, elle n’a en re­vanche pas ce­lui de Sté­phane Le Foll, le mi­nistre de l’agri­cul­ture.

« C’est in­dis­pen­sable de mettre fin à l’usage de ce type de pro­duits chi­miques, d’in­sec­ti­cides, qui tuent les abeilles, c’est­àdire portent at­teinte à la bio­di­ver­si­té mais aus­si fi­na­le­ment à l’agri­cul­ture, puisque les abeilles sont les pol­li­ni­sa­teurs », a sou­li­gné la mi­nistre sur Eu­rope 1. « Les néo­ni­co­ti­noïdes touchent le cer­veau des abeilles, et donc elles ont aus­si un im­pact sur la san­té hu­maine. Il est temps de com­prendre que c’est en fixant des règles fermes que les cher­cheurs et les in­dus­triels in­ves­ti­ront dans d’autres pro­duits de sub­sti­tu­tion qui ne portent pas at­teinte à la san­té hu­maine », a­t­elle pour­sui­vi.

Mer­cre­di, en com­mis­sion, les dé­pu­tés ont vo­té l’in­ter­dic­tion des néo­ni­co­ti­noïdes à l’ho­ri­zon 2018, comme ils l’avaient fait en pre­mière lec­ture.

Une pé­ti­tion ayant re­cueilli 600 à 700.000 si­gna­tures en fa­veur de leur in­ter­dic­tion a été re­mise hier à Sé­go­lène Royal par des ONG. Ces der­niers an­nées, la pro­duc­tion de miel s’est ef­fon­drée en France, du fait d’une mor­ta­li­té an­nuelle ac­crue des abeilles. D’en­vi­ron 30.000 tonnes il y a 20 ans, la pro­duc­tion est pas­sée à 15.000 en 2015. Les néo­ni­co­ti­noïdes font l’ob­jet d’un mo­ra­toire par­tiel en Eu­rope de­puis fin 2013. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.