Le do­maine de Sé­dières pri­vi­lé­gie les ar­tistes lo­caux

Le Conseil dé­par­te­men­tal a an­non­cé hier l’af­fiche cultu­relle pré­vue cet été au do­maine de Sé­dières. Une pro­gram­ma­tion mar­quée par le sou­hait de pri­vi­lé­gier les ar­tistes lo­caux et une en­ve­loppe bud­gé­taire moindre.

La Montagne (Brive) - - La Une - Ju­lien Ba­chel­le­rie

Faire aus­si bien ­ et quitte à être am­bi­tieux pour­quoi pas mieux ? ­ avec moins. C’est en fi­li­grane le mes­sage qui a ac­com­pa­gné l’an­nonce, hier ven­dre­di par le Conseil dé­par­te­men­tal, de la nou­velle pro­gram­ma­tion es­ti­vale du do­maine de Sé­dières.

« Dans une si­tua­tion bud­gé­taire contrainte, nous main­te­nons les ren­dez­vous es­ti­vaux », a an­non­cé Francis Co­las­son, conseiller en charge de la cul­ture au Dé­par­te­ment. Le Bud­get glo­bal, de près de 440.000 € l’an der­nier, passe cette an­née en ef­fet à « en­vi­ron 200.000 € en dé­penses », a pré­ci­sé Gilles Vialle, di­rec­teur du ser­vice cul­ture, sport et jeu­nesse.

Pour au­tant, l’af­fiche de cette « vi­trine cultu­relle du Dé­par­te­ment », comme l’a qua­li­fiée Francis Co­las­son, se veut « éclec­tique et fa­ mi­liale » : « Nous pour­sui­vons un triple ob­jec­tif : pro­po­ser une offre de qua­li­té et di­ver­si­fiée ; des ta­rifs abor­dables avec au­cun spec­tacle à plus de 20 € et beau­coup de ren­dez­vous gra­tuits ; en­fin, faire tra­vailler au maxi­mum des ar­tistes lo­caux, dont beau­coup sont ta­len­tueux. »

Les cou­tu­miers du ren­dez­vous es­ti­val risquent ce­pen­dant d’émettre deux re­grets : l’af­fiche mu­siques ac­tuelles qui, après la dis­pa­ri­tion de L’ADIAM, passe cette an­née de 3 à 2 jours et la pro­gram­ma­tion ly­rique ré­duite cet été à la por­tion congrue. Pour au­tant, as­sure Francis Co­las­son, la qua­ran­taine d’ar­tistes et les 13 spec­tacles ins­crits à l’agen­da de­vraient sa­tis­faire le pu­blic, pla­cé pour les ré­jouis­sances so­nores entre une tête d’af­fiche rock (Mi­nuit), la jeune équipe des mu­siques tra­di­tion­nelles li­mou­sines ré­in­ven­tées (Qua­si­qua­tuor, San Sal­va­dor, Cha­pitre V), les apé­ros­concerts chaque lun­di (chan­son, folk, jazz ma­nouche…) ou en­core la ré­si­dence de l’ac­cor­déo­niste Sé­bas­tien Farge sui­vie d’un concert. Cô­té jeune pu­blic, sept dates at­tendent les pe­tits, tan­dis que les amou­reux de danse at­ten­dront sep­tembre pour pro­fi­ter d’un ex­trait du spec­tacle Ce que le jour doit à la nuit, sui­vi d’une confé­rence dan­sée, si­gnés par la com­pa­gnie Her­vé Kou­bi.

En­fin, de mul­tiples activités de pleine na­ture (VTT, course, pêche, taï ji…) vien­dront com­plé­ter l’offre cultu­relle. « La qua­li­té en­vi­ron­ne­men­tale du site, avec ses 150 ha, donne toute sa place à ce vo­let », a in­sis­té Gil­bert Rou­haud, conseiller en charge des sports. ■

PHOTO D’ARCHIVES PHI­LIPPE BIGARD

« MI­NUIT ». Le duo Si­mone Rin­ger et Raoul Chi­chin, les en­fants des Ri­ta Mit­sou­ko, as­su­re­ront la tête d’af­fiche de la soi­rée du 20 août.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.