Sah­raouis cherchent fa­milles d’ac­cueil

Le comité Li­mou­sin de so­li­da­ri­té avec le peuple sah­raoui cherche en­core une di­zaine de fa­milles pour ac­cueillir dix en­fants âgés de 8 à 12 ans.

La Montagne (Brive) - - Limousin / Actualité - Sté­pha­nie Bar­rat ste­pha­nie.bar­rat@cen­tre­france.com

Sa­ha­ra Oc­ci­den­tal ­ Li­mou­sin. Plus de 2.000 ki­lo­mètres sé­pa­re­ront les en­fants sah­raouis de leurs quo­ti­diennes et éprou­vantes condi­tions de vie dans les camps de ré­fu­giés. « De­puis 1975, le peuple sah­raoui de­mande à ce qu’un maxi­mum d’en­fants puissent quit­ter les camps l’été. Cer­tains sont ac­cueillis en France, d’autres en Es­pagne, Ita­lie, USA… », ex­pliquent Fré­dé­ric Dau­ger et Lan­dry Mi­chaud, membres du bu­reau du comité Li­mou­sin de so­li­da­ri­té avec le peuple sah­raoui. Et pour cause, si l’hi­ver est froid, l’été, les tem­pé­ra­tures peuvent mon­ter jus­qu’à 50°C.

Ain­si, pour la dix­hui­tième an­née consé­cu­tive, le Comité li­mou­sin de so­li­da­ri­té avec le peuple sah­raoui (CLSPS) re­ce­vra cet été, pen­dant sept se­maines, dix en­fants âgés de 8 à 12 ans, nés en exil dans les cam­pe­ments de ré­fu­giés, près de Tin­douf, une conces­sion al­gé­rienne. « Une gé­né­ra­tion de “ni paix ni guerre” : des en­fants qui sont nés, gran­dissent et vont à l’école dans ces camps », confie Fré­dé­ric Dau­ger.

Dé­jà quinze fa­milles li­mou­sines se sont ma­ni­fes­tées pour ac­cueillir les en­fants mais « il en manque en­core une di­zaine », sou­ligne Fré­dé­ric Dau­ger, car « nous sou­hai­tons que les en­fants soient ac­cueillis dans plu­sieurs fa­milles, pour une ri­chesse des ren­contres. Nous pré­co­ni­sons une quin­zaine de jours par fa­mille. »

Les en­fants ar­ri­ve­ront le sa­me­di 2 juillet. À ce mo­ment­là, un trous­seau com­plet de vê­te­ments leur se­ra four­ni et ils re­par­ti­ront le sa­me­di 20 août.

Le pre­mier mer­cre­di, les en­fants pas­se­ront une vi­site mé­di­cale. « Ce sé­jour est l’oc­ca­sion d’un check­up par des mé­de­cins gé­né­ra­listes, des den­tistes, des oph­tal­mo­lo­gistes, des op­ti­ciens… tous bé­né­voles », sou­ligne Fré­dé­ric Dau­ger et Lan­dry Mi­chaud.

Le sé­jour se dé­rou­le­ra dans les fa­milles, le ma­tin, le soir et le week­end. La jour­née, les en­fants se re­trou­ve­ront en centres de loi­sirs où ils par­ti­ci­pe­ront à des activités et ren­con­tre­ront d’autres en­fants. Les ins­crip­tions aux centres de loi­sirs sont prises en charge par le comité. Pour ceux qui ne parlent pas très bien le fran­çais, des ac­com­pa­gnants adultes pour­ront faire les in­ter­prètes et fa­ci­li­ter ain­si les échanges entre Sah­raouis et Li­mou­sins. ■

PHOTO D’ARCHIVES PA­TRICE HERREYRE

« CAMPS DU 27 FÉ­VRIER ». voyage vers le Li­mou­sin. Comme lui, dix en­fants fe­ront le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.