Après la pé­riode de deuil, le chan­ge­ment s’or­ga­nise

La Montagne (Brive) - - Limousin / Actualité -

Tour­nant. La mort du Pré­sident de la Ré­pu­blique arabe sah­raouie dé­mo­cra­tique (RASD) est l’oc­ca­sion pour le comité Li­mou­sin de rap­pe­ler « son sou­tien au pro­ces­sus po­li­tique lan­cé par Mo­ha­med Ab­de­la­ziz et qui de­vrait conduire à un ré­fé­ren­dum d’au­to­dé­ter­mi­na­tion ».

« D’abord en­ga­gé dans la lutte ar­mée contre l’oc­cu­pant ma­ro­cain comme chef mi­li­taire à la tête du Front Po­li­sa­rio ­ jus­qu’en 1991, date du ces­sez­le­feu sous l’égide des Na­tions Unies ­, Mo­ha­med Ab­de­la­ziz a consa­cré sa vie à la cause du Sa­ha­ra oc­ci­den­tal. Fé­dé­ra­teur, « sa mort est une grande perte », sou­ligne Sdi­ga Dau­ger­bra­him, membre de la dé­lé­ga­tion sah­raouie en France et re­pré­sen­tante du Front Po­li­sa­rio.

« Mo­ha­med Ab­de­la­ziz par­ta­geait l’im­pa­tience des jeunes sah­raouis qui ont du mal à sup­por­ter l’in­jus­tice faite au peuple sah­raoui, em­pê­ché de se pro­non­cer par ré­fé­ren­dum sur leur ave­nir. Il com­pre­nait aus­si et sou­te­nait la ré­volte po­pu­laire dans les ter­ri­toires oc­cu­pés qui se pour­suit mal­gré la vio­lente ré­pres­sion des forces d’oc­cu­pa­tion ma­ro­caines », ajoute Sdi­ga Dau­ger­bra­him.

La suc­ces­sion de Mo­ha­med Ab­de­la­ziz s’or­ga­nise à tra­vers des pri­maires où les can­di­dats pour­ront pré­sen­ter leurs pro­grammes. ■

SPOOLER/AFP

FUNÉRAILLES. Mo­ha­med Ab­de­la­ziz est dé­cé­dé le 21 mai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.