Équipe de France : si­lence, on bosse !

Les 23 Bleus ont eu droit à des pro­grammes d’en­traî­ne­ment dif­fé­rents hier soir

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 - À Clai­re­fon­taine, Ra­phaël Co­quel ra­phael.co­quel@cen­tre­france.com

Pas de confé­rence de presse hier pour les Bleus, mais une séance d’une heure for­cé­ment scru­tée de près à 48 heures du match contre la Suisse.

Pour la pre­mière fois de la se­maine, au­cun Bleu n’est pas­sé à la ques­tion hier à Clai­re­fon­taine. Pro­mis, ju­ré, ce si­lence mé­dia­tique n’avait rien à voir avec l’im­bro­glio Pog­ba. Seul un en­traî­ne­ment d’une pe­tite heure, en fin d’après­mi­di, était ou­vert à la presse.

King­sley Co­man, Oli­vier Gi­roud et Paul Pog­ba à part

À qua­rante­huit heures de France­suisse, le der­nier match de poule des Tri­co­lores, cette séance a for­cé­ment été scru­tée de près. Au­tant le dire tout net, on n’en est pas par­ti avec beau­coup de cer­ti­tudes sur les pro­chains choix de Di­dier Des­ champs. Au­cune op­po­si­tion ne fi­gu­rait, en ef­fet, à l’ordre du jour. À la place, de la course, beau­coup de course même, du tra­vail de­vant le but et une sé­rie de tirs des vingt mètres pour clore la ses­sion du jour, dis­pu­ tée dans son in­té­gra­li­té ou presque sous une pluie épaisse. Neuf joueurs – des cadres pour une im­mense ma­jo­ri­té d’entre eux (Llo­ris, Evra, Sa­gna, Ra­mi, Kos­ciel­ny, Kan­té, Ma­tui­di et Payet) en plus de Lu­cas Digne – s’en sont conten­tés de la moi­tié, mais ce­la en fait­il des ti­tu­laires en puis­sance pour de­main ? Rien n’est moins sûr.

La si­tua­tion de Co­man, Gi­roud et Pog­ba, qui se sont, eux, en­traî­nés à part une bonne par­tie de la séance, a éga­le­ment in­ter­pel­lé dans les tra­vées du stade Pi­ba­rot de Clai­re­fon­taine. Le sou­rire, qui n’a pra­ti­que­ment pas quit­té le vi­sage du der­nier, a aus­si ali­men­té les conver­sa­tions des sui­veurs des Bleus.

Si Di­dier Des­champs se po­sait des ques­tions sur Gi­gnac et Griez­mann, il n’a pu qu’être ras­su­ré hier soir sur la forme de ses deux at­ta­quants, qui ont mis Man­dan­da au sup­plice, avec des re­prises de vo­lée et des têtes d’une pré­ci­sion d’or­fèvre. Les coups francs du joueur de l’at­lé­ti­co de Ma­drid, avec mur de bons­hommes en plas­tique, va­laient aus­si le dé­tour et ras­surent sur la com­pé­ti­ti­vi­té de la pé­pite fran­çaise, sur la­quelle on met­trait une pièce pour de­main… ■

COM­PO­SI­TION. Di­dier Des­champs a en­core brouillé les pistes à l’en­traî­ne­ment, n’of­frant au­cune op­po­si­tion claire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.