L’ins­tal­la­tion à Saint-viance tombe à l’eau

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Blan­dine Hu­tin-mer­cier blan­dine.hu­tin@cen­tre­france.com

Le dos­sier était bou­clé ! À la ren­trée de sep­tembre, l’école in­no­vante de­vait ou­vrir ses portes sous la hou­lette de Del­phine La­val et de l’as­so­cia­tion Ap­prendre au­tre­ment.

L’an­cienne usine à bou­tons, à Saint­viance, de­vait être amé­na­gée pour ac­cueillir 27 en­fants, is­sus de 26 fa­milles ori­gi­naires d’un large ter­ri­toire au­tour de Brive, al­lant de Troche à La Cha­pelle­aux­saints. Des en­fants de tous les âges de la ma­ter­nelle et du pri­maire, qui, pour cer­tains, « souffrent de vraies pro­blé­ma­tiques sco­laires », constate l’en­sei­gnante.

Pa­ta­tras ! Il y a quelques se­maines, la pro­prié­taire de l’usine an­nonce que le per­mis de tra­vaux se­ra re­fu­sé par la mai­rie. Rai­son in­vo­quée : un pro­blème de zone inon­dable… « C’est d’au­tant plus ra­geant », constate Del­phine La­val que la cam­pagne de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif, qui court jus­qu’au 5 juillet sur zeste.co­op pour cou­vrir les tra­vaux et autres frais d’ins­tal­la­tion de l’école, « marche bien, en mon­tant et en nombre de contri­bu­teurs ! »

« On n’a pas sou­hai­té al­ler plus loin, avance Del­phine La­val. Que cette rai­son soit vraie ou pas, la pro­prié­taire n’était plus en confiance et on n’est pas un pro­jet qui puisse s’ins­tal­ler dans un tel contexte ».

De­puis, les membres de l’as­so­cia­tion ont re­lan­cé la ma­chine ; une fois de plus, alors qu’elle tra­vaille de­puis deux ans dé­jà sur ce pro­jet. Contac­tant des mai­ries qui « se­raient contentes de nous ac­cueillir. On a des pistes per­met­tant d’ou­vrir en sep­tembre », as­sure Del­phine La­val. Tou­jours sur l’ag­glo de Brive, pour ré­pondre aux be­soins des fa­milles en­ga­gées dans ce pro­jet et lais­sées « en stand­by » pour l’ins­tant.

« On pren­dra notre dé­ci­sion le 30 juin, parce qu’il faut que les fa­milles aient une ré­ponse et qu’on est épui­sé ! On a du jus pour as­su­rer une so­lu­tion d’ur­gence et on re­tra­vaille­ra dans l’an­née sur une so­lu­tion pé­renne ». ■

Pra­tique. Ren­sei­gne­ments et contact : as­so.des.de­mains@gmail.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.