Porsche bé­ni, Toyo­ta mau­dit

La Montagne (Brive) - - Sports L'actu Nationale -

Le Fran­çais Ro­main Du­mas, l’al­le­mand Marc Lieb et le Suisse Neel Ja­ni (Porsche 919 Hy­brid) ont rem­por­té hier les 24 Heures du Mans, pro­fi­tant de la panne de la Toyo­ta de tête qui a ca­lé sous la pas­se­relle d’ar­ri­vée, à un tour du dra­peau à da­mier.

« Ce n’est pas pos­sible », a ré­pé­té plu­sieurs fois le spea­ker of­fi­ciel des 24 Heures, de­vant un pu­blic aba­sour­di, té­ta­ni­sé par un tel dé­noue­ment cau­che­mar­desque, au terme d’une course fan­tas­tique dont le dé­part avait été don­né sa­me­di par l’ac­teur amé­ri­cain Brad Pitt.

La Toyo­ta n°5, que le Ja­po­nais Ka­zu­ki Na­ka­ji­ma par­ta­geait avec le Suisse Sébastien Bue­mi et le Bri­tan­nique Anthony Da­vid­son, s’est ar­rê­tée au 383e tour, quelques mi­nutes avant 15 heures, en rai­son d’une panne mé­ca­nique alors qu’elle avait réa­li­sé une course par­faite. La Porsche n°2, par­tie en pole po­si­tion, au­ra fi­na­le­ment par­cou­ru un tour de plus, 384 au to­tal, et ap­por­té à la marque al­le­mande sa 18e vic­toire dans la Sarthe, re­cord ab­so­lu. Et la 2e de Ro­main Du­mas, dé­jà vic­to­rieux en 2010 dans une Au­di.

Toyo­ta court tou­jours après sa pre­mière vic­toire dans la Sarthe, de­puis ses dé­buts en 1986. Quand le dra­peau à da­mier s’est abais­sé sur la Porsche, les di­ri­geants de la marque ja­po­naise sont res­tés stoïques, fi­gés comme des sta­tues de marbre de­vant les écrans de contrôle de leur stand.

Le po­dium de cette 84e édi­tion his­to­rique, qui en­tre­ra dans les an­nales à cause de sa conclu­sion en forme de film d’hor­reur, sauf pour Porsche, est donc consti­tué de la n°2 vic­to­rieuse de Du­mas­ja­ni­lieb, l’autre Toyo­ta TS050 Hy­brid, la n°6 du trio Sar­ra­zin­con­way­ko­baya­shi, et l’au­di n°8 de Du­val­jar­vis­di Gras­si.

CHAM­PIONS. Les trois pi­lotes Porsche peuvent avoir le sou­rire après leur vic­toire qua­si in­es­pé­rée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.