At­ten­tat sans doute évi­té

La Bel­gique tou­jours me­na­cée

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

La me­nace ter­ro­riste conti­nue de pla­ner sur la Bel­gique, trois mois après les at­ten­tats de Bruxelles. L’in­cul­pa­tion, sa­me­di, de trois hommes pour ten­ta­tive d’as­sas­si­nat dé­montre que si l’en­quête se pour­suit sans re­lâche, les dji­ha­distes res­tent eux aus­si ac­tifs sur le sol belge.

Les di­zaines de per­qui­si­tions ef­fec­tuées dans 16 com­munes belges dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di ont­elles per­mis d’évi­ter un nou­vel at­ten­tat, après ceux du 22 mars à l’aé­ro­port et dans le mé­tro bruxel­lois (32 morts, plus de 300 bles­sés) ? Les au­to­ri­tés ju­di­ciaires et po­li­tiques ne l’ont pas af­fir­mé clai­re­ment, mais plu­sieurs élé­ments per­mettent de le pen­ser.

Tout d’abord, le par­quet fé­dé­ral a ex­pli­qué, sa­me­di, que « les élé­ments re­cueillis né­ces­si­taient d’in­ter­ve­nir im­mé­dia­te­ment ». L’am­pleur des per­qui­si­tions en­suite : des di­zaines d’opé­ra­tions, prin­ci­pa­le­ment à Bruxelles, mais aus­si en Flandre et en Wal­lo­nie. Des cen­taines d’en­quê­teurs ont fouillé des ha­bi­ta­tions, 152 boxes de ga­rage, et pro­cé­dé à l’in­ter­pel­la­tion d’une qua­ ran­taine de per­sonnes, dont 12 ont été en­ten­dues par un juge d’ins­truc­tion an­ti­ter­ro­risme, qui a dé­ci­dé d’en in­cul­per trois et de les pla­cer en dé­ten­tion pro­vi­soire.

Se­lon la té­lé­vi­sion pu­blique RTBF, deux d’entre eux, qu’elle iden­ti­fie comme Mous­ta­pha Ben­hat­tal (40 ans) et Ja­wad Ben­hat­tal (29 ans), font par­tie de la fa­mille d’ibra­him et Kha­lid El Ba­kraoui, deux des trois ka­mi­kazes des at­ten­tats de Bruxelles. Tous deux ont des ca­siers ju­di­ciaires bien rem­plis, et au­raient eu des contacts as­sez ré­cents avec les frères Ba­kraoui.

Un chef d’in­cul­pa­tion très évo­ca­teur

Tou­jours se­lon des mé­dias belges, les en­quê­teurs avaient ac­quis la convic­tion, sur la base d’écoutes té­lé­pho­niques, qu’une cel­lule s’ap­prê­tait à com­mettre un at­ten­tat ce wee­kend, no­tam­ment à l’oc­ca­sion du match Bel­gique­ir­lande sa­me­di après­mi­di. Le chef d’in­cul­pa­tion re­te­nu contre les trois sus­pects laisse peu de doutes sur leurs in­ten­tions : « ten­ta­tive d’as­sas­si­nat dans un contexte ter­ro­riste » et « par­ti­ci­pa­ tion aux ac­ti­vi­tés d’un groupe ter­ro­riste ».

Le spec­ta­cu­laire coup de fi­let a­t­il per­mis de cir­cons­crire la me­nace ? Le match Bel­gique­ir­lande, sui­vi par des mil­liers de sup­por­ters en Bel­gique, s’est dé­rou­lé sans in­ci­dent. Mais de l’aveu même du par­quet, l’opération n’a pas at­teint l’en­semble de ses ob­jec­tifs, puis­qu’« au­cune arme ni ex­plo­sif » n’ont été re­trou­vés. Deux cel­lules étaient vi­sées, mais « une seule a pu être mise hors d’état de nuire », a af­fir­mé un ex­pert en ter­ro­risme, Claude Mo­ni­quet.

Le Pre­mier mi­nistre, Charles Mi­chel, a as­su­ré, sa­me­di, que la si­tua­tion était « sous contrôle ». L’or­gane de co­or­di­na­tion pour l’ana­lyse de la me­nace ter­ro­riste n’a, de son cô­té, pas re­haus­sé son ni­veau d’alerte, qui reste à 3. Ces mes­sages se veulent ras­su­rants, alors que la presse belge a ré­vé­lé que les ser­vices de po­lice du royaume avaient ap­pris que des com­bat­tants du groupe État is­la­mique avaient ré­cem­ment quit­té la Sy­rie pour com­mettre des at­ten­tats en Bel­gique et en France. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.