De grands noms dans un pe­tit vil­lage

Le Fes­ti­val de mu­sique clas­sique ac­cueille chaque été des vir­tuoses de la mu­sique de chambre

La Montagne (Brive) - - Cpoarr Ascoturatileité - Pris­cille Peyre

Plus que quelques se­maines avant la 44e édi­tion du Fes­ti­val de mu­sique de chambre de Saint-ro­bert, pro­gram­mé, cette an­née, du 16 juillet au 13 août.

L’his­toire du Fes­ti­val de Saint­ro­bert com­mence en 1972, soit 44 ans en ar­rière. « À l’époque, le vil­lage compte quelques pas­sion­nés de mu­sique clas­sique qui se rendent, chaque an­née, au Fes­ti­val Pa­blo Ca­sals de Prades, dans les Py­ré­nées, ra­conte Syl­vain Mou­lène, pré­sident des Amis de Saint­ro­bert. Un jour ils se sont dit : “On a une église ma­gni­fique ; pour­quoi ne pas or­ga­ni­ser des concerts ici ? ». C’est ain­si qu’une bour­gade cor­ré­zienne en est ve­nue à ac­cueillir les plus grands in­ter­prètes de mu­sique de chambre.

Culture et pa­tri­moine

À Saint­ro­bert, mu­sique et pa­tri­moine sont donc his­to­ri­que­ment in­dis­so­ciables. « Nous or­ga­ni­sons tou­jours une ex­po­si­tion en pa­ral­lèle des concerts, pour­suit le res­pon­sable du Fes­ti­val. Et lorsque nous par­ve­nons à dé­ga­ger des bé­né­fices, c’est pour les in­ves­tir dans le pa­tri­moine ».

Pour au­tant, les re­pré­sen­ta­tions res­tent la clé de voûte de cet évé­ne­ment an­nuel. Un mois du­rant, chaque été, de grands ar­tistes se dé­placent jus­ qu’au tout pe­tit vil­lage. Ici, l’église tient lieu de salle de spec­tacle, pou­vant conte­nir jus­qu’à 230 spec­ta­teurs. Un es­pace confi­né et pour­tant plé­bis­ci­té par le pu­blic. « L’ADN du Fes­ti­val re­pose sur deux choses : ga­ran­tir la qua­li­té des concerts avec un cer­tain ni­veau d’exi­gence dans la pro­gram­ma­tion, tout en créant une am­biance convi­viale ». Cette al­chi­mie, Syl­vain Mou­lène y tient plus que tout, sou­cieux de pré­ser­ver l’es­prit fes­tif si ca­rac­té­ris­tique aux soi­rées d’été.

« Même si j’in­vite des mu­si­ciens de re­nom, le Fes­ti­val doit res­ter lé­ger. C’est d’ailleurs le but des verres de l’ami­tié of­ferts gra­tui­te­ment à l’is­sue des concerts, qui per­mettent aux spec­ta­teurs d’ap­pro­cher les ar­tistes ».

Éclec­tique avant tout

Pas d’éli­tisme donc, bien au contraire. Is­su d’une fa­mille « pas spé­cia­le­ment mé­lo­mane », le jeune pro­gram­ma­teur tient à sa­tis­faire tout le monde, les no­vices comme les connais­seurs. « Je ne veux pas de hié­rar­chie, ni entre les ar­tistes, ni pour le pu­blic ».

On re­trouve donc, sur un même pied d’éga­li­té, les vir­tuoses de la mu­sique clas­sique et des in­ter­prètes de moindre no­to­rié­té. Cette an­née, l’ex­cel­lence est in­car­née par Adam Lal­loum, Ra­phaël Sé­vère, le qua­tuor Mo­di­glia­ni et Em­ma­nuel Ross­fel­der, entre autres ar­tistes connus des ini­tiés.

Du cô­té de l’ex­po­si­tion, le Fes­ti­val a op­té pour un duo de Bor­de­lais, entre pein­tures à l’huile pour ha­biller les murs de la salle An­dré Rous­seau et sculp­ture sur bois pour oc­cu­per l’es­pace. De quoi son­der l’art sous toutes ses formes. ■

Fes­ti­val de blues

Du 24 au 26 juin, la mu­sique du Mis­sis­sip­pi va ré­gner sur plu­sieurs scènes de haute Cor­rèze. Un fes­ti­val de blues se dé­rou­le­ra au Bis­trot du Gour Noir à Saintpan­ta­léon-de-la­pleau, au Do­maine de Mia­la­ret à Neu­vic, mais aus­si à Sainthi­laire-luc et à Li­gi­niac. Au pro­gramme : Mar­co Pan­dol­fi, Bror Gun­nar Jan­son, Ha­bo­ken Di­vi­sion, The Pack, Tou­pie blues, Del­ta Flood, Food In­ci­dent et El­lie. Sa­me­di 16 juillet, 17 heures : Ou­ver­ture du fes­ti­val : concert d’ac­cor­déon et vio­lon­celle, ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion d’art (18 heures), ca­fé lit­té­raire (20 h 30). En­trée libre. Mar­di 2 août, 21 heures : Adam La­loum (pia­no), Ra­phaël Sé­vère (cla­ri­nette) et Vic­tor Ju­lienla­fer­rière (vio­lon­celle). Jeu­di 4 août, 21 heures. Ré­ci­tal à quatre mains avec Anne-lise Gas­tal­di et Da­vid Sau­du­bray. Sa­me­di 6 août, 21 heures. Qua­tuor Mo­di­glia­ni (vio­lons, al­to, vio­lon­celle). Mer­cre­di 10 août, 21 heures. Em­ma­nuel Ross­fel­der (gui­tare) et Svet­lin Rous­sev (vio­lon). Sa­me­di 13 août, 21 heures. Or­chestre de Chambre de la Nou­velle Eu­rope. POUR RÉ­SER­VER : Ta­rif plein, 25 € ; gra­tuit pour les moins de 12 ans. Sur in­ter­net : http://www.fes­ti­val-saint-ro­bert.com ; dans les points de vente Fran­ce­billet. Tel : 05.55.24.08.80. ■

D.R.

EM­MA­NUEL ROSS­FEL­DER. Une poin­ture fran­çaise de la gui­tare clas­sique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.