Tac­tique à risques

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

C’est évi­dem­ment un coup de ca­nif dans l’es­prit de la Ve Ré­pu­blique. Si l’élec­tion pré­si­den­tielle est la ren­contre d’un homme et d’un peuple, se­lon l’ex­pres­sion du gé­né­ral de Gaulle, la pri­maire est l’an­ti­thèse de cet es­prit parce qu’elle donne un rôle dé­ter­mi­nant aux par­tis po­li­tiques dans le sys­tème de pré­sé­lec­tion. Elle en ac­cen­tue le tro­pisme avec la sou­mis­sion du pré­sident sor­tant à cette pro­cé­dure, lui qui, en prin­cipe, est le pré­sident de tous les Fran­çais.

Fran­çois Hol­lande en ac­cep­tant la pri­maire qui se dé­rou­le­rait à la fin du mois de jan­vier es­père faire coup double. D’abord il oblige ses op­po­sants au sein du PS à se comp­ter en leur lais­sant suf­fi­sam­ment de temps pour ac­ti­ver et af­fi­cher leurs di­vi­sions. En­suite il contrôle le ca­len­drier en oc­cu­pant le dé­bat po­li­tique des mois de dé­cembre et jan­vier, es­pé­rant es­tom­per la cam­pagne de la droite et du centre qui au­ra do­mi­né l’ac­tua­li­té de l’au­tomne 2016.

Certes, cette opération est tac­tique, mais elle pré­sente aus­si un grand risque pour le sor­tant ; tout dé­pen­dra du corps élec­to­ral. S’il est res­ser­ré au noyau dur de la gauche so­cia­liste, Fran­çois Hol­lande ga­gne­ra. Si le corps élec­to­ral s’élar­git aux dé­çus de la gauche, un chal­len­ger comme Ar­naud Mon­te­bourg peut fi­na­le­ment l’em­por­ter. Ce qui se­rait une vé­ri­table hu­mi­lia­tion pour le pré­sident. Mais n’of­fri­rait pro­ba­ble­ment au­cune pers­pec­tive au can­di­dat dé­si­gné, au­de­là de la pri­maire. Ce qui peut faire ré­flé­chir Ar­naud Mon­te­bourg et les autres avant qu’ils ne se lancent contre Hol­lande.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.