Jup­pé et Ma­cron, les chou­chous à la baisse

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités - Claude Lesme

Le Baromètre Odoxa/presse ré­gio­nale de juin confirme la chute de Ma­nuel Valls, et marque un dé­but de des­cente pour les deux fa­vo­ris des Fran­çais, Alain Jup­pé et Em­ma­nuel Ma­cron.

Si Fran­çois Hol­lande stagne à un ni­veau très bas avec seule­ment 16 % de Fran­çais le con­si­dé­rant comme un « bon pré­sident », Ma­nuel Valls paye son in­tran­si­geance sur la loi Tra­vail avec 75 % de ju­ge­ment né­ga­tifs (­2) mais sur­tout un dé­vis­sage spec­ta­cu­laire chez les élec­teurs de gauche avec seule­ment 36 % de bonnes opi­nions (­6). En 7 mois, Ma­nuel Valls a per­du 19 points chez les Fran­çais.

Alain Jup­pé et Em­ma­nuel Ma­cron qui mar­chaient sur l’eau de­puis quelques mois sont rat­tra­pés par la « cris­tal­li­sa­tion » à l’ap­proche du com­bat pour la pré­si­den­tielle.

Ain­si, au pal­ma­rès de l’adhé­sion, Alain Jup­pé est main­te­nant de­van­cé de 11 points à 35 % (­3) par Ni­co­las Hu­lot qui ca­ra­cole loin de­vant à 46 % (+3). Mais le plus in­quié­tant pour le maire de Bor­deaux, c’est sa dé­grin­go­la­ de chez les sym­pa­thi­sants de droite où il to­ta­lise 62 % d’adhé­sion (­15) et se trouve de­van­cé par Ni­co­las Sar­ko­zy à 66 % (+4). En dé­but d’an­née l’écart entre les deux ri­vaux de droite était de 20 points en fa­veur de Jup­pé à 69 % de bonnes opi­nions contre 49 % à l’an­cien pré­sident. Ma­ni­fes­te­ment la stra­té­gie de com­mu­ni­ca­tion de Jup­pé de faire du sur­place dé­fen­sif sur le fond pour pré­ser­ver ses bons son­dages et sa vo­lon­té d’ap­pa­raître sym­pa­thique sur la forme ne marche plus. La lente mon­tée en ré­gime de la ma­chine Sar­ko­zy y est sans doute pour quelque chose. Ceux qui pen­saient que la pri­maire de la droite était pliée doivent se mon­trer pru­dents.

Ma­cron aus­si

Même éro­sion pour Em­ma­nuel Ma­cron dont la marche en avant fait ac­tuel­le­ment du sur­place. Avec une perte de 7 points à 29 % chez les Fran­çais et sur­tout ­ 8 points chez les sym­pa­thi­sants de gauche à 29 %, le mi­nistre de l’éco­no­mie est dans un trou noir. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.