Une soi­rée dense, éclec­tique et sou­riante

Beau temps, un pu­blic nom­breux et une ving­taine de scènes hier soir pour la Fête de la mu­sique

La Montagne (Brive) - - Tulle Fête De La Musique -

POUR TOUS LES GOÛTS. Une ving­taine de scènes ont été in­ves­ties, hier soir, à Tulle par les ta­lents lo­caux et ré­gio­naux pour la 35e édi­tion de la Fête de la mu­sique. Après plu­sieurs se­maines de dé­luge, le beau temps à fait sor­tir dans les rues et sur les ter­rasses de la ville un pu­blic nom­breux et fa­mi­lial. La rue Jean­jau­rès, pié­tonne pour l’oc­ca­sion était noire du monde et ani­mé par les groupes Yu­ma, Oxy­more et Les trois ca­fés gour­mands. Place Jean­ta­vé, un pro­gramme na­vi­guant entre le rock, rap, pop, le folk ir­lan­dais et l’élec­tro por­tait la si­gna­ture Des Len­de­mains qui Chantent. Dans le Trech, l’ab­baye a in­vi­té le pi­lier du rock agri­cole et de la mu­sique Pec­no, « Sin­glar Blou » en mode « The Groui­kers » (Tout est bon dans le co­chon !), alors que le Ri­che­lieu a don­né une carte blanche très rock à 5 jeunes groupes lo­caux. La fête de la mu­sique tul­liste a été dense, éclec­tique et sou­riante.

AU MO­LIÈRE. Le groupe Yu­ma et sa bonne hu­meur com­mu­ni­ca­tive ont conquis le pu­blic.

UN DÉSAC­CORD MA­JEUR. Lâ­chés par leur chan­teur, les membres du groupe Sei­th­day ont dû pro­po­ser un pro­gramme ins­tru­men­tal.

UN AMOUR FOU. Je l’aime ma gui­tare, je l’aime !

LI­NA MODIKA DUO. Chez l’al­fre­do et au Globe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.