Mé­de­rel : « Me faire plai­sir »

Cham­pion­nats de France sur route ama­teurs, sa­me­di à Ve­soul

La Montagne (Brive) - - Sports Limousin - Jean-ch­ris­tophe Bour­din Twit­ter : @jean­cris87

Sous la ban­nière du Co­mi­té du Limousin, Maxime Mé­de­rel dis­pu­te­ra sa­me­di les cham­pion­nats de France ama­teurs pour l’un des der­niers ob­jec­tifs de sa carrière.

À35 ans, Maxime Mé­de­rel a pra­ti­que­ment ter­mi­né sa carrière. Il ai­me­rait néan­moins s’illus­trer une der­nière fois et il compte sur ces cham­pion­nats de France ama­teurs, sa­me­di à Ve­soul, pour ten­ter de mon­trer qu’il en a tou­jours sous la pé­dale. ■ Qu’est-ce qui vous a dé­ci­dé à par­ti­ci­per à ces cham­pion­nats ? C’est François Tra­rieux, le CTS qui m’en a par­lé de­puis un peu plus d’un mois et qui m’a confir­mé ma sé­lec­tion après les cham­pion­nats du Limousin. ■ Est-ce un ob­jec­tif ? Oui et non, mais ce se­ra sans doute l’oc­ca­sion de bou­cler la boucle après avoir fait les onze der­niers cham­pion­nats de France avec les pro­fes­sion­nels. ■ Qu’est-ce qui vous a dé­ci­dé? Il y a le tra­cé qui a été fait pour Thi­baut Pi­not. Ce se­ra un par­cours de grim­peur et ça peut me conve­nir. Si on avait été au Fu­tu­ro­scope, je n’y se­rai pas al­lé, c’est cer­tain.

« Un gros chan­tier »

■ Qu’est-ce que vous en sa­vez de ce cir­cuit ? Les pros m’ont dit que ce se­rait un gros chan­tier. Le cir­cuit fait 13 km avec deux bosses, l’une de 1,5 km et l’autre de 2,5 km. Ça re­vien­dra as­sez vite. La deuxième dif­fi­cul­té est à 10 % de moyenne et ça peut faire la dif­fé­rence.

■ Vous êtes-vous pré­pa­ré spé­ci­fi­que­ment ? J’ai moins rou­lé que les autres an­ nées mais j’ai fait un peu d’in­ten­si­té pour pal­lier le manque de com­pé­ti­tion. J’ai re­fait aus­si des séances der­rière scoo­ter avec mon pa­pa, ce que je n’avais plus fait de­puis ma chute l’an der­nier. J’ai ef­fec­tué aus­si de longues sor­ties de cinq heures parce qu’il y au­ra 170 km. Le ni­veau se­ra éle­vé et je ne vou­lais pas y ar­ri­ver en di­let­tante. ■ Sa­vez-vous dé­jà qui se­ront les fa­vo­ris ? Non car je n’ai pas cou­ru avec tous les ama­teurs cette an­née. On se­ra 200 au dé­part avec un gros ni­veau. ■ Tout le monde vous connaît en re­vanche… Oui, j’ai un peu une pan­carte cette an­née, mais ça a per­mis à L’UVL de ga­gner des courses. J’ai pris au­tant de plai­sir à voir les co­pains du club ga­gner qu’à ga­gner moi­même. ■ Il y au­ra aus­si 4 coureurs de Creuse Oxy­gène, peut-on ima­gi­ner une course d’équipe? On n’au­ra pas le même maillot mais pour­quoi pas s’en­tendre à un mo­ment. ■ Quelle se­ra la bonne tac­tique ? C’est dif­fi­cile à sa­voir. C’est dif­fé­rent de chez les pros, ça at­taque toute la jour­née, il n’y a pas de sché­ma. On sait qu’il fau­dra res­ter pla­cé sans doute pas au­de­là de la 50e place. ■ Avez-vous la pres­sion ? Pas du tout, je suis très dé­ten­du. Je n’y vais pas pour bâ­cher mais pour fi­nir et je veux me faire plai­sir. ■

PHO­TO THO­MAS JOUHANNAUD

MO­TI­VA­TION. Maxime Mé­de­rel (à gauche) a en­vie de se­couer le pe­lo­ton sa­me­di à Ve­soul.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.