Qui va plier ?

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Alors que faut-il in­ter­dire ? Pro­ba­ble­ment pas les ma­ni­fes­ta­tions qui sont un droit dé­mo­cra­tique. Mais il faut in­ter­dire les cas­seurs. Plus fa­cile à dire qu’à faire. D’au­tant que se­maine après se­maine, leur nombre aug­mente, ils sont de mieux en mieux équi­pés, de plus en plus dé­ter­mi­nés et de moins en moins re­pé­rables avant le dé­but des ma­nifs. On est cette fois en droit d’at­tendre un en­ga­ge­ment sans faille des or­ga­ni­sa­teurs pour en­ca­drer les ras­sem­ble­ments.

La crainte du gou­ver­ne­ment est exa­cer­bée en rai­son no­tam­ment du lan­ce­ment des soldes d’été qui vont conduire mas­si­ve­ment les fa­milles sur les bou­le­vards, dans les grands ma­ga­sins des centres­villes. Mais c’est aus­si la con­jonc­tion de ten­sions où se croisent les contes­ta­taires contre la loi tra­vail, les dé­bor­de­ments des hoo­li­gans de l’eu­ro, la me­nace ter­ro­riste, et le ras­le­bol de la po­lice, qui concourent à ce dur­cis­se­ment du pou­voir face aux ras­sem­ble­ments de rues.

Le ca­len­drier et l’évo­lu­tion de l’opi­nion ne sont pas étran­gers à cette cris­pa­tion de Ma­nuel Valls en par­ti­cu­lier. Les images des cas­seurs contre la fa­çade de l’hô­pi­tal Ne­cker sont pro­ba­ble­ment à l’ori­gine d’un re­tour­ne­ment de l’opi­nion, fa­ti­guée de l’agi­ta­tion. Ma­nuel Valls mise sur l’ef­fi­lo­che­ment du mou­ve­ment, le re­tour du dé­bat de­vant l’as­sem­blée na­tio­nale avec de probables amen­de­ments sur le texte, et le trans­fert de l’in­té­rêt des Fran­çais vers les exa­mens, l’eu­ro et les va­cances. La pres­sion sur la ma­nif de de­main est donc bien la marque de cette vo­lon­té du Pre­mier mi­nistre d’en fi­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.