Les lob­bies en em­bus­cade

Le pro­jet de loi sus­cite une for­mi­dable mo­bi­li­sa­tion

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Le pro­jet de loi bio­di­ver­si­té en dis­cus­sion pour la troi­sième fois à l’as­sem­blée na­tio­nale sus­cite une for­mi­dable mo­bi­li­sa­tion de lob­byistes face aux ONG qui dé­fendent les in­sectes et les abeilles.

Pris « par sur­prise » par un texte plus strict que pré­vu, les or­ga­ni­sa­tions pro­fes­sion­nelles de cé­réa­liers et bet­te­ra­viers ont or­ga­ni­sé mar­di à la va­vite dans un grand hô­tel pa­ri­sien une dis­crète ren­contre avec quelques jour­na­listes spé­cia­li­sés dans l’agri­cul­ture pour faire va­loir leurs ar­gu­ments.

Pour eux, il n’est « pas ques­tion » de voir « in­ter­dire to­ta­le­ment les in­sec­ti­cides néo­ni­co­ti­noïdes » à par­tir de sep­tembre 2018 en France, comme le pré­voit le texte en l’état. Et tant pis pour les di­zaines d’études scien­ti­fiques concluant au dan­ger de ces pro­duits pour les abeilles, voire la san­té hu­maine. « L’agri­cul­ture n’est pas l’ennemie de l’environnement », lance Ré­mi Ha­quin, qui pré­side le conseil spé­cia­li­sé de la fi­lière cé­réa­lière de l’éta­blis­se­ment pu­blic Fran­cea­griMer, « si­non, ma fa­mille ne se­rait pas dans l’agri­cul­ture de­puis huit gé­né­ra­tions ». Autre ar­gu­ment mas­sue pour ten­ter de ga­gner les fa­veurs de l’opi­nion : « Sur un hec­tare de maïs, il y a au­tant d’in­sec­ti­cides aux néo­ni­co­ti­noïdes que sur sept col­liers pour chiens ven­dus cou­ram­ment dans le com­merce, alors que leur vente n’est même pas tou­chée par la loi » af­firme­t­il.

Pour les cé­réa­liers, ain­si que les re­pré­sen­tants de l’agro­chi­mie, la lettre du mi­nistre de l’agri­cul­ture Ste­phane Le Foll, envoyée aux dé­pu­tés avant la 2e lec­ture du texte était frap­pée au coin du bon sens : Elle ap­pe­lait à ne pas en­tre­prendre une « in­ter­dic­tion bru­tale » des néo­ni­co­ti­noïdes au seul ni­veau fran­çais.

Les pro­duc­teurs fran­çais, pre­miers ex­por­ta­teurs eu­ro­péens de blé, craignent no­tam­ment une chute des ren­de­ments, un ren­ché­ris­se­ment de leurs coûts de pro­duc­tion, et donc une dis­tor­sion de concur­rence avec les cé­réales étran­gères, no­tam­ment al­le­mandes. Cel­les­ci voient dé­jà leur part de mar­ché pro­gres­ser en France, font­ils va­loir. ■

PHO­TO DR

DAN­GER. abeilles. Les in­sec­ti­cides néo­ni­co­ti­noïdes sont les en­ne­mis des

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.