La Marche des Vi­vants conti­nue d’avan­cer

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Blan­dine Hu­tin-mer­cier

Dans leur voix, l’émo­tion est en­core in­tacte. « Quand j’ai vu les che­veux et les vê­te­ments de bé­bé, ra­conte Sa­lo­mé, j’avais l’im­pres­sion qu’ils étaient en­core là. De­vant les chaus­sures, ça sen­tait… la per­sonne ».

Pour clore leur aven­ture po­lo­naise, la ving­taine d’élèves de se­conde ayant par­ti­ci­pé à la Marche des Vi­vants, dé­but mai entre Au­sch­witz et Bir­ke­nau, ont fait un ré­cit de leur voyage aux pa­rents et par­te­naires ras­sem­blés, ven­dre­di soir, dans l’es­pace Père­cey­rac, au ly­cée Bossuet.

Réa­li­sée à par­tir de leurs pho­tos et car­nets de voyage, une ex­po­si­tion est pré­sen­tée dans le hall de l’éta­blis­se­ment. Joints à des ex­traits de textes et des poèmes de res­ca­pés des camps, les cli­chés sont comme une le­çon d’his­toire. « Ce voyage nous a per­mis de réa­li­ser. L’im­men­si­té de la cruau­té était là, juste de­vant nous ; c’est ça qui était dur », se sou­vient Sa­bri­na.

À la ques­tion « quels en­sei­gne­ments en ti­rez­vous pour le fu­tur ? », les élèves ont re­con­nu, d’une même voix, les chan­ge­ments que cette Marche avait opé­rés en eux. « Je suis plus po­sé, je ré­flé­chis plus sur les choses, sur ce que je fais et sur la chance que j’ai », com­mente Fadhi. Por­tant « un nou­veau re­gard sur l’his­toire », ils ont dé­sor­mais une cer­ti­tude : « C’est à nous à évi­ter que ça se re­pro­duise. Il faut ap­prendre à res­pec­ter les autres, à mieux com­prendre avant de ju­ger ». ■

PHO­TO PAS­CAL PERROUIN

EX­PO­SI­TION. Des pho­tos et des mots pour ra­con­ter l’émo­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.